Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion

    Protectionnisme US: quelles répercussions pour les passagers aériens?

    © Sputnik . Marina Listseva
    Economie
    URL courte
    260

    Les plus grands constructeurs aéronautiques et compagnies aériennes sont inquiets des possibles conséquences des nouvelles mesures protectionnistes américaines sur leur secteur. Ils ont discuté dimanche à Sidney des défis auxquels ils font désormais face.

    Lors de la rencontre annuelle de l'Association internationale du transport aérien qui a eu lieu dimanche à Sidney, les représentants de plusieurs entreprises aéronautiques et de compagnies aériennes ont fait part de leurs craintes concernant l'augmentation des tensions dans le commerce international.

    D'après les représentants de Boeing et d'Airbus, l'incertitude est nuisible pour leur business.

    «Il s'agit d'une industrie globale […] Nous voyons [les tensions commerciales, ndlr] comme une chose négative puisqu'elles créent des frontières et imposent des contraintes à tout le monde», a déclaré Eric Schulz, directeur commercial d'Airbus.

    Il a toutefois indiqué qu'il était trop tôt pour évaluer les répercussions financières directes des nouvelles mesures restrictives américaines pour sa compagnie.

    La guerre commerciale peut également avoir une influence négative sur les voyages en avion. Alexandre de Juniac, directeur général de l'Association internationale du transport aérien, a indiqué que les mesures qui empêchaient le commerce pouvaient «limiter la circulation des passagers».

    «Nous nous inquiétons toujours lorsque nous observons que les tensions augmentent autour du commerce international et du libre-échange», a souligné Doug Parker, directeur exécutif d'American Airlines Group.

    Selon Gloria Guevara Manzo, directrice du Conseil mondial du voyage et du tourisme, l'incertitude peut aboutir à la réduction du nombre de voyages d'affaires.

    «Ils ont besoin d'attendre de voir ce que qui se passera et si leur business sera influencé, s'ils ont besoin de diversifier ou de se rendre dans d'autres endroits», a-t-elle précisé.

    Mme Guevara Manzo a ajouté que le Conseil mondial du voyage et du tourisme était également préoccupé par les nouveaux droits de douane américains puisqu'il y aurait moins d'agent pour investir dans les infrastructures telles que les ports, les aéroports et les hôtels.

    Le 31 mai, les États-Unis ont annoncé appliquer à partir du lendemain de nouveaux tarifs douaniers sur l'acier et à l'aluminium (respectivement de 25% et 10%) importés des pays de l'Union européenne, du Canada, du Mexique, de la Corée du Sud et d'autres pays.

    Lire aussi:

    Protectionnisme américain: Juncker détaille son plan de riposte
    Comment la guerre commerciale de Trump frappera-t-elle les États-Unis?
    À l’aube d’une guerre commerciale avec les USA? La Chine y est prête
    Tags:
    commerce, passager, voyageur, aéronautique, Airbus Group, Boeing, Australie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik