Ecoutez Radio Sputnik
    Les accords sino-russes

    Record bilatéral: le nombre des contrats nucléaires sino-russes monte en flèche

    © Sputnik . Sergey Guneev
    Economie
    URL courte
    5290

    Plusieurs accords sino-russes susceptibles de marquer une avancée majeure dans le développement du nucléaire civil ont été signés vendredi par des entreprises des deux pays. Elles collaboreront à la réalisation de projets innovants, dont la construction de réacteurs de dernière génération.

    La Russie et la Chine ont signé vendredi à Pékin, lors du sommet entre Vladimir Poutine et Xi Jinping, quatre accords dans le domaine du nucléaire civil qualifiés d'«historiques» par la corporation d'État Rosatom.

    Selon le communiqué de la société russe, le caractère unique de ces documents s'explique par le fait qu'ils portent sur plusieurs projets de haute technologie sans équivalents dans le monde, dont ceux des centrales nucléaires de Tianwan et de Xudabao. Les réacteurs qui y seront construits en partenariat avec Rosatom sont de la dernière génération, dite III+.

    Par ailleurs, les sociétés nucléaires des deux pays entendent développer un réacteur d'essais à neutrons rapides. Les réacteurs de ce type dit «surgénérateur», qui utilisent principalement du plutonium comme combustible, offrent une source d'énergie pratiquement inépuisable. Le projet est élaboré par la Compagnie nucléaire nationale chinoise et Rosatom sera chargé des livraisons des éléments de ce réacteur et du combustible.

    Un autre accord sino-russe porte sur la vente d'éléments pour générateurs thermo-électriques nécessaires à la réalisation du programme spatial chinois.

    Vladimir Poutine a entamé ce vendredi un déplacement de trois jours en Chine pour y rencontrer le Président chinois Xi Jinping et participer au sommet de l'Organisation de coopération de Shanghaï.

    Lire aussi:

    Nucléaire civil: la Russie partage avec la Chine ses hautes technologies d’avenir
    Le MEPhI crée un programme de simulation pour développer les réacteurs nucléaires du futur
    Rosatom fournira à la France une plateforme pour tester les «réacteurs du futur»
    Tags:
    nucléaire civil, Compagnie nucléaire nationale chinoise (CNNC), Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Rosatom, Xi Jinping, Vladimir Poutine, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik