Ecoutez Radio Sputnik
    ULingots d'or

    Pas de répercussions sur les cours de l’or dans la foulée du fiasco du G7?

    © AP Photo / Archiv
    Economie
    URL courte
    222

    Dans un climat général toujours alourdi par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde, l'or est toutefois resté stable la semaine dernière, alors que l'argent et le palladium ont progressé et que le platine a perdu du terrain.

    L'or est demeuré relativement «calme» la semaine dernière en dépit du fiasco du G7, relate le site d'actualités boursières ZoneBourse. Ce métal précieux est ainsi resté dans une fourchette allant de 1.290 dollars à 1.303 dollars.

    Le platine et le palladium ont terminé en ordre dispersé pour des raisons habituelles. Le platine, toujours pénalisé car très utilisé dans les catalyseurs des moteurs diesel, est dans une mauvaise passe depuis le scandale des moteurs truqués. A l'inverse, cela bénéficie au palladium, plutôt utilisé dans les moteurs à essence, explique le site.

    En général, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,1% à 0,2% après le fiasco du sommet du G7 et le revirement de dernière minute de Donald Trump, venu rallumer le feu sur le front du commerce international.

    La réaction des marchés d'actions reste cependant mesurée car ils espèrent que le dernier coup d'éclat en date du Président américain incitera la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale à la retenue.

    Les Bourses européennes sont rassurées quant à elles par les déclarations du nouveau ministre italien de l'Economie, qui a assuré que le gouvernement dont il fait partie n'avait pas l'intention de sortir le pays de la zone euro. La nouvelle fait notamment grimper le compartiment bancaire, dont l'indice EuroStoxx de la zone euro prend 1,78%, avec les banques italiennes en première ligne.

    Lire aussi:

    Pourquoi vaut-il mieux acheter de l’or aujourd'hui?
    La bulle explose: le marché américain s'effondre, les investisseurs fuient
    Après le «lundi noir», le système financier international irait-il vers un krach?
    Tags:
    sommet du G7 de 2018, palladium, platine, or, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik