Economie
URL courte
22241
S'abonner

L'armateur français CMA CGM a pris la décision d'arrêter de desservir l'Iran suite au retrait des États-Unis de l'accord sur le programme nucléaire de Téhéran.

Le numéro 3 mondial du transport maritime par conteneur, le groupe français CMA CGM, se retire d'Iran en raison du rétablissement des sanctions américaines visant la République islamique.

«À cause de l'administration Trump, nous avons décidé de mettre un terme à la desserte de l'Iran», a déclaré le PDG du groupe Rodolphe Saadé cité par l'AFP.

En 2016, l'armateur français avait signé un protocole d'accord avec la flotte maritime de l'Islamic Republic of Iran Shipping Lines (IRISL Group) en vue d'échanger ou louer des espaces de navires, exploiter des lignes maritimes communes et coopérer sur l'utilisation de terminaux portuaires.

Le 8 mai dernier, Donald Trump a annoncé que les États-Unis se retiraient de l'accord signé en 2015 entre des grandes puissances et l'Iran, qui avait alors accepté d'abandonner son programme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

Washington a ainsi rétabli ses sanctions visant l'Iran ainsi que les entreprises ayant des liens avec Téhéran qui doivent se retirer de la République islamique dans un délai de 180 jours.

Début juin, le constructeur automobile français PSA avait indiqué préparer son retrait d'Iran afin de respecter l'embargo imposé par Washington à l'encontre de ce pays.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
programme nucléaire iranien, sanctions, accord iranien, CMA CGM, Donald Trump, France, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook