Ecoutez Radio Sputnik
    La distribution de l’eau

    La société française Veolia lorgne sur le secteur des services publics russe

    © Sputnik . Maxim Bogiodwid
    Economie
    URL courte
    11523

    Le groupe français Veolia a signé un accord d’intention en vue d’acheter des actifs d’une société russe responsable de l’alimentation des infrastructures en eau, annonce le vice-ministre russe de la Construction et de l’Exploitation des logements et des services publics. Selon lui, il s’agit d’investissements «stratégiques».

    La société française Veolia a l'intention d'acquérir des actifs de Rosvodokanal, l'une des plus grandes entreprises privées russes responsables de la distribution de l'eau, a déclaré le vice-ministre russe de la Construction et de l'Exploitation des logements et des services publics Andreï Tchibis interrogé par Sputnik.

    «Veolia Environnement est un investisseur stratégique de l'une des plus grandes entreprises privées ayant un contrat de délégation de service public, qui achète une partie des actifs avec l'appui de groupe de travail franco-russe», a-t-il précisé lors de la conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable Habitat.

    Il a indiqué qu'un accord d'intention avait déjà été signé.

    «Il s'agît d'un signal très important — le secteur des services publics est devenu un pont de la coopération internationale», a-t-il résumé.

    Veolia est une multinationale française qui se spécialise dans trois domaines: la gestion du cycle de l'eau, la gestion et la valorisation des déchets, et la gestion de l'énergie. Les actifs de la société excèdent 63 milliards de dollars. Elle poursuit ses activités en Europe, en Asie et aux États-Unis.

    Lire aussi:

    Coupe du monde 2022: Sarkozy soupçonné d’avoir favorisé le Qatar
    L’hypothèse des guerres de l’eau, est-elle plausible?
    Il échoue à voler un van, heurte des véhicules et se jette d’un pont, et le tout en vidéo
    Tags:
    eau, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik