Economie
URL courte
2142
S'abonner

Les autorités françaises ont pris la décision de fermer le service de l’ambassade de France portant sur les activités de Business France en Russie. Néanmoins, selon le journal russe Kommersant, l’agence pourrait rouvrir ses portes en automne prochaine se basant sur la législation russe.

L'agence Business France pourrait déjà lancer cette automne un appel d'offres visant à représenter ses intérêts en Russie et reprendre son travail sur une nouvelle base et dans le cadre de la législation russe, rapporte le journal russe Kommersant se référant à une source diplomatique française.

«Déjà cet automne, l'agence française pour le développement des activités économiques des entreprises françaises sur la scène internationale Business France peut organiser un appel d'offres pour représenter ses intérêts en Russie», annonce le journal.

Et d'ajouter: «Ainsi, l'agence Business France peut reprendre ses activités en Russie, mais déjà hors de l'ambassade de France».

Selon la source, les conditions d'appel d'offres ne sont pas encore annoncées, mais les organisations connues en France peuvent y participer, par exemple la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCI), ainsi que la Maison des entrepreneurs français de Moscou (MEF).

Les autorités françaises ont pris la décision lundi de fermer le service de l'ambassade de France portant sur les activités de Business France en Russie. En cause: les conditions d'exercice de Business France en Russie «considérablement dégradées au cours des derniers mois, notamment avec les saisies illégales opérées sur son compte en banque, pourtant protégé par la Convention de Vienne, et l'expulsion de son directeur disposant d'un passeport diplomatique.»

Cette entité était active en Russie depuis huit ans, sous le nom d'Ubifrance puis de Business France, et était dédiée au «renforcement de la présence des entreprises françaises en Russie et à l'intensification des échanges entre ces deux pays».

Business France «s'appuiera désormais sur des partenaires privés présents en Russie», précise l'ambassade.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
économie, Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), Business France, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook