Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole

    Les géants pétroliers US se seraient opposés au durcissement des sanctions antirusses

    © Sputnik . Boris Babanov
    Economie
    URL courte
    3110

    Plusieurs sociétés des secteurs pétrolier et gazier américains estiment que les sanctions à l’égard de la Russie pénalisent injustement les compagnies américaines tout en offrant des avantages à leurs rivaux étrangers qui opèrent sur le sol russe, affirme Reuters.

    Plusieurs acteurs importants des industries pétrolière et gazière américaines militent contre le renforcement des sanctions à l'encontre de la Russie, arguant que ce geste pourrait affecter les investissements américains dans ce pays, relate Reuters citant des sources au Congrès.

    Les opposants au durcissement des sanctions estiment que celles-ci pénalisent injustement les compagnies américaines tout en permettant à leurs rivaux étrangers tels que Royal Dutch Shell et BP d'opérer aux côtés du plus grand producteur de pétrole dans le monde.

    Parmi les acteurs qui ont exprimé leurs préoccupations vis-à-vis des initiatives des autorités américaines figure notamment la Chambre de commerce russo-américaine, a affirmé un conseiller du Sénat qui s'est exprimé sous le couvert d'anonymat en raison de pourparlers privés toujours en cours.

    En tant qu'organisation à but non lucratif basée à Houston, l'organisme est chargé de favoriser le commerce entre la Russie et les États-Unis. Parmi ses membres on trouve Shell, Exxon Mobil et Chevron.

    Les représentants de la Chambre ainsi que les trois compagnies pétrolières n'ont pas répondu aux demandes de commentaires de Reuters.
    Reuters rappelle qu'Exxon avait déjà eu l'occasion de sentir les effets collatéraux des sanctions. En février 2018, l'entreprise a annoncé qu'elle quitterait certaines coentreprises avec la société russe Rosneft.

    La société a toujours des activités en Russie, y compris un forage pétrolier sur l'île russe de Sakhalin dans le Pacifique Nord.

    Lire aussi:

    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    Deux ministres français épinglés pour fake news en moins de 24 heures
    Tags:
    gaz, sanctions antirusses, pétrole, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik