Economie
URL courte
8141
S'abonner

Le yuan poursuit sa chute. L’affaiblissement de la devise chinoise compense l’augmentation des tarifs américains, alors que le dollar renforcé face au yuan rend les marchandises américaines moins compétitives sur le marché chinois. Une baisse prolongée du yuan ne profitera toutefois pas à la Chine, a signalé à Sputnik un analyste chinois.

Pour le moment, tout ce qui se produit avec le yuan n'est qu'«un simple phénomène de marché», et personne ne permettra à la devise chinoise de poursuivre longtemps sa chute libre, cela ne profitant guère à la Chine, a déclaré à Sputnik Chen Fengying, du Centre des recherches économiques globales à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

«Un long affaiblissement du yuan ne profite pas à la Chine. D'une part, cela aide dans une certaine mesure les exportateurs, mais, de l'autre, pour toutes les entreprises dépendant des importations de pétrole, d'acier et d'autres produits, cela crée des difficultés», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'expliquer que les autorités chinoises ne pouvaient tout simplement pas contrôler complètement le cours du yuan.

«Et les tarifs décrétés par l'administration Trump n'y sont pour rien. Une longue chute du yuan se répercuterait de façon négative sur son internationalisation. Or, il ne chutera pas longtemps. Ce n'est qu'un phénomène passager. Tout comme le dollar ne montera pas éternellement», a assuré M.Chen.

Les observateurs se demandent quelle pourrait être la riposte chinoise aux États-Unis dans la guerre commerciale. Quoi qu'il en soit, la plupart des analystes sont unanimes à estimer que, quelle que soit la donne, la Chine ne gagnerait rien à déclencher une guerre monétaire.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
guerre commerciale, devises, monnaie, dollar US, yuan, administration, Institut chinois des relations internationales contemporaines, Sputnik, Donald Trump, Chen Fengying, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook