Economie
URL courte
23796
S'abonner

Un expert américain a qualifié de coup de poignard dans le dos le fait que l’Ukraine livre des moteurs d’avion à la Chine, tout en recevant une aide militaire des mains de Donald Trump.

L'Ukraine a vendu des moteurs pour avions de combat à la Chine, ce qui va à l'encontre des intérêts des États-Unis, lit-on dans un article du quotidien américain The Washington Times.

Selon le journal, la société ukrainienne Motor Sich a fourni 20 moteurs pour 12 avions d'entraînement avancé chinois JL-10. Au total, le contrat prévoit la livraison de 250 moteurs d'avion pour 380 millions de dollars.

Les critiques disent que l'administration Trump devrait faire pression sur l'Ukraine pour qu'elle arrête les ventes de moteurs ainsi que d'autres transferts de technologie militaire vers la Chine, indique le quotidien. William C. Triplett, un expert de la Chine et ancien conseiller au Comité des relations étrangères du Sénat, a déclaré que les Ukrainiens aidaient la Chine à résoudre des problèmes de production de moteurs à réaction.

«Au fond, les Ukrainiens prennent l'argent des contribuables américains avec une main, tout en poignardant la marine américaine dans le dos avec l'autre», a déclaré M.Triplett.

L'année dernière, le bureau d'études ukrainien Ioujnoïé s'était retrouvé au cœur d'un scandale concernant le transfert de technologies de missiles à la Corée du Nord. Pyongyang avait été soupçonné d'avoir utilisé des technologies ukrainiennes de fabrication de missiles, ce que Kiev avait démenti par la suite.

Le Président Donald Trump a signé le projet de budget 2019 qui prévoit une aide militaire à l'Ukraine à hauteur de 250 millions de dollars (soit 50 millions de plus qu'en 2018), comprenant entre autres la fourniture d'armes létales.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Poutine: des militaires russes ont annihilé des groupements terroristes «bien équipés» en Syrie
Coronavirus: le nombre de cas en Italie dépasse les 130, le carnaval de Venise arrêté
Tags:
moteur d'avion, Motor Sich, William C. Triplett, Chine, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook