Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    «Debout sur ses deux jambes»: la Grèce sort du plan d’aide international

    © REUTERS / Francois Lenoir
    Economie
    URL courte
    7314

    Les efforts du peuple grec, mais aussi la bonne coopération avec l'actuel gouvernement grec et les efforts des partenaires européens ont permis à Athènes de tourner avec succès la page des trois phases du plan d’aide mis en place en 2010 , constate le mécanisme européen de stabilité (MES).

    C’est avec succès que la Grèce a effectué sa sortie du plan d’aide lancé en 2010, a fait savoir le mécanisme européen de stabilité (MES) dans une déclaration. 

    «Aujourd’hui, la Grèce a officiellement mis un terme au plan d’aide financière du MES prévu sur trois ans, effectuant une sortie réussie», lit-on dans le communiqué. 

    Cité dans le document, le chef de l'Eurogroupe et président du MES, Mario Centeno, a souligné que le MES pouvait désormais achever avec succès le plan sans en prévoir d’autre parce que «pour la première fois depuis 2010, la Grèce se tient debout sur ses deux jambes». 

    «Cela est devenu possible grâce aux incroyables efforts du peuple grec, une bonne coopération avec les actuelles autorités grecques et au soutien des partenaires européens accordé par le biais de crédits et d’un allégement de la dette», a encore fait savoir Mario Centeno. 

    Grèce: huit ans de crise et de combat
    © REUTERS / Yannis Behrakis
    Dans cette même déclaration, il indique en outre que l’économie grecque a renoué avec la croissance et que le pays connaît une réduction continue du taux de chômage. 

    Les  créanciers internationaux (FMI, UE et BCE) avaient octroyé des prêts à la Grèce à un faible taux d’intérêt à condition que ce pays continue d’appliquer des réformes drastiques et des mesures d’austérité. Ce soutien externe est devenu l’aide la plus longue accordée à un pays membre de la zone euro après la crise économique mondiale de 2008. En huit ans, Athènes a reçu près de 240 milliards d’euros de prêts et ce dans le cadre de trois phases du plan d’aide. 

     

    Lire aussi:

    Pauvreté, prostitution, chômage, dette… l’UE qui rit, la Grèce qui pleure
    La Grèce «va mieux»: à quel point et à quel prix?
    Sortie de la Grèce de son 3e plan d’aide: bouffée d’air pour l’économie ou 4e mémorandum?
    Tags:
    plan d'aide, crise, politique d'austérité, dette, Mécanisme européen de stabilité (MES), Mario Centeno, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik