Economie
URL courte
5510
S'abonner

Désunis, les pays européens ne sauront pas tirer profit de la guerre commerciale qui oppose actuellement les États-Unis à la Chine, considère la chef économiste du groupe Edmond de Rothschild.

L’Europe est trop fragmentée pour tirer profit du bras de fer entre les États-Unis et la Chine, estime Mathilde Lemoine, la chef économiste du groupe Edmond de Rothschild, qui prévient que la zone euro risque de devenir le «principal perdant» dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Dans son commentaire à la CNBC, elle estime que Donald Trump veut développer les exportations de services vers la Chine, tandis que l’Europe, désunie, ne saura pas en tirer profit.

«La zone euro, et la France en particulier, ne sont pas organisées pour exporter leur secteur des services […] car il n’existe pas de marché unique des services en Europe et qu’il est donc difficile pour les Européens de définir une politique unique de négociation avec la Chine et les États-Unis », a déclaré Mme Lemoine.

Et de souligner que dans ce cas de figure, c’est l’Europe qui perdra, alors que les États-Unis conserveront leur leadership global.

Lire aussi:

Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Un homme tabassé après avoir chassé des manifestants avec une machette aux USA – vidéo choc
Tags:
zone euro, guerre commerciale, Mathilde Lemoine, Donald Trump, Europe, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook