Economie
URL courte
5018
S'abonner

Bien que le doublement des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium doive sauver l'industrie américaine, Donald Trump a tout de même fait une exception pour la Corée du Sud, le Brésil et l'Argentine, en les exemptant de quotas d'importation sur l’acier, ainsi que sur l’aluminium argentin.

Donald Trump a signé des décrets autorisant une exonération ciblée des quotas d'importation sur l'acier aux États-Unis en provenance de trois pays, a annoncé mercredi le département américain du Commerce.

Ces quotas peuvent être relevés pour les importations d'acier en provenance de Corée du Sud, du Brésil et d'Argentine, ainsi que pour l'aluminium argentin, a indiqué le département du Commerce dans un communiqué.

«Les entreprises peuvent demander une exemption sur la base d'une quantité ou d'une qualité insuffisante auprès des producteurs américains d'acier ou d'aluminium», a-t-il déclaré.

Et d'ajouter: «Dans de tels cas, une exonération des quotas peut être accordée et aucun tarif douanier ne sera dû».

En mars dernier, la Maison Blanche a imposé des tarifs douaniers supplémentaires à hauteur de 25% et 10% sur les importations d'acier et d'aluminium, en exemptant de manière permanente l'Argentine, le Brésil et l'Australie notamment, en l'échange toutefois de quotas.

Selon Donald Trump, les droits de douane imposés par Washington sur les importations américaines d'acier doivent sauver l'industrie américaine.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
États-Unis, Brésil, Corée du Sud, Argentine, Donald Trump, acier, aluminium
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook