Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars et yuans

    La Chine promet d’investir 60 milliards de dollars en Afrique

    © Sputnik . Alexander Yuriev
    Economie
    URL courte
    9130

    Pékin a promis 15 milliards de dollars «d'aide gratuite et de prêts sans intérêts» ainsi que des crédits et des fonds consacrés à la finance du développement et des importations des biens africains.

    La Chine va consacrer 60 milliards de dollars supplémentaires au développement économique des pays africains, a promis lundi son Président, Xi Jinping, lors de l'ouverture d'un vaste sommet Chine-Afrique à Pékin.

    Ce soutien du géant asiatique comprendra notamment 15 milliards de dollars «d'aide gratuite et de prêts sans intérêts», a souligné M.Xi.

    Parmi les 60 milliards de dollars de financements supplémentaires promis, figurent par ailleurs des lignes de crédit de 20 milliards de dollars. Deux fonds, consacrés à la finance du développement et au financement des importations de biens africains, seront également établis, d'un montant cumulé de 15 milliards de dollars.

    De plus, les entreprises chinoises seront encouragées à investir au moins 10 milliards de dollars en Afrique au cours des trois prochaines années.

    Forum de coopération entre l'Afrique et la Chine
    © AFP 2018 Lintao Zhang / POOL
    Lors du précédent sommet Chine-Afrique, à Johannesburg en 2015, Xi Jinping avait déjà annoncé une enveloppe de 60 milliards de dollars d'aide et de prêts à destination des pays africains.

    Le géant asiatique a de fait investi annuellement plusieurs milliards de dollars en Afrique depuis 2015, dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels.

    Lire aussi:

    La Chine promet à l’Afrique sa part de développement dans la Route de la soie
    La Chine s’implante durablement en Afrique: «C’est inévitable»
    Sommet Chine-Afrique: le Président Bouteflika appelle à saisir la chance de ce partenariat
    Tags:
    crédit, aide financière, investissements, Afrique, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik