Economie
URL courte
14800
S'abonner

Les règlements pour l’achat des composants automobiles turcs par les entreprises russes pourront être bientôt effectués en devises nationales, a déclaré le ministre russe de l'Industrie et du Commerce. Selon lui, il s’agit de «compensation des risques».

De plus en plus de constructeurs automobiles russes passent aux devises nationales dans leur commerce avec la Turquie, a déclaré le ministre russe de l'Industrie et du Commerce Denis Mantourov, interrogé par Sputnik. Selon lui, les entreprises turques soutiennent cette mesure «avec un grand plaisir».

«Le passage aux paiements en devises nationales est toujours une compensation des risques […] Pour nous cela sera plus commode», a-t-il expliqué.

Le ministre russe a indiqué que le passage aux paiements en lire turque pour les composants automobiles achetés en Turquie sera profitable pour les entreprises russes qui dépendent des importations.

M.Mantourov n'a pas précisé si les entreprises russes et turques utilisaient déjà les devises nationales dans leurs règlements.

«Je ne peux pas dire exactement si nos constructeurs sont déjà passés aux achats en devises nationales puisqu'il y en a beaucoup, il s'agit de plus de centaines de constructeurs. Mais en tout cas, il y a un mois que j'ai parlé à certains d'entre eux et ils avaient l'intention de passer [aux paiements en devises nationales] dans les plus bref délais», a-t-il ajouté.

Denis Mantourov a également déclaré que la Russie voulait passer aux règlements en devises nationales avec les pays du Moyen-Orient, de l'Asie du Sud-Est, de l'Amérique Latine et de l'Afrique.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
Vinnik, programmeur russe, jugé en appel: «on a pris pour argent comptant les éléments envoyés par le FBI»
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
Tags:
devises, dollar US, automobile, Denis Mantourov, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook