Ecoutez Radio Sputnik
    Rouble russe

    Bloomberg: la Russie possède de nombreux mécanismes pour soutenir le rouble

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Economie
    URL courte
    10330

    Malgré la chute de 17% du rouble, Moscou a toujours une marge de manœuvre sur les marchés financiers pour agir, selon Bloomberg. L’édition américaine souligne que la dette publique de la Russie est aujourd’hui l’une des plus basses au monde, de plus elle possède d’importantes réserves de change.

    Le discours du Premier ministre russe Dmitri Medvedev, qui a appelé la Banque de Russie à réduire les taux d'intérêt afin de stimuler la croissance, a encore entraîné la chute du rouble. La devise russe, qui se déprécie depuis le début de l'année, a perdu 17% face au dollar. Actuellement, le rouble est atteint son plus bas niveau en près de deux ans face au billet vert, relate Bloomberg

    Par contre, selon l'édition, tout cela n'indique pas obligatoirement une chute continue du rouble, car l'économie russe est connue pour ses mécanismes de défense efficaces. De plus, la Banque de Russie a toujours la possibilité de jouer la carte du taux d'intérêt directeur.

    Afin de stabiliser la chute du rouble, les institutions financières russes ont déjà entrepris de nombreuses mesures. La Banque de Russie a renoncé jusqu'au mois prochain à ses achats de dollars, quant au Trésor russe, il a annulé ses deux dernières émissions hebdomadaires d'obligations. En plus de cela, les réserves de change du pays, qui s'élèvent à 460 milliards de dollars, peuvent aussi être d'une grande aide en cas de difficultés économiques, ainsi que l'augmentation constante des prix du pétrole.

    Selon le vice-ministre des Finances Vladimir Kolytchev, la Russie est capable de racheter en cas de nécessité les bons du Trésor américain qu'elle avait auparavant vendu. Sachant que la dette publique de la Russie est de seulement 13% du PIB, les institutions financières russes restent économiquement stables.

    Lire aussi:

    Poursuite du dollar: les dépôts en devises étrangères revalorisés dans les banques russes
    Dédollarisation de l’économie russe: le gouvernement passe aux actes
    Le «mardi noir» ou la montée en spirale
    Tags:
    chute, dette, marché, finances, économie, rouble, Banque centrale de Russie (BCR), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik