Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau russe

    Pour Matteo Salvini, les sanctions antirusses «n’ont aucun sens»

    © Sputnik . Kirill Braga
    Economie
    URL courte
    9523

    «Les sanctions contre la Russie n'ont aucun sens économique, politique, social et culturel», a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision RT le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, annonçant une révision prochaine des relations entre UE et Russie.

    Dans une interview à la chaîne de télévision RT, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, estime que les sanctions antirusses sont dénuées de tout sens. Il a également évoqué des changements à venir quant à l'attitude de ses partenaires européens envers la Russie.

    «En mai prochain, nous aurons l'opportunité historique de changer l'alignement des forces en Europe et de changer les relations avec les pays se trouvant hors d'Europe, je veux parler de la Russie. J'attire constamment l'attention du gouvernement sur nos pertes et je continuerai à le faire car les sanctions contre la Russie n'ont aucun sens économique, politique, social et culturel», a-t-il souligné.

    M. Salvini critique régulièrement les sanctions anti-russes. En juillet par exemple, il avait promis que l'Italie serait l'un des premiers pays à soutenir la levée des restrictions économiques infligée par l'UE. 

    Auparavant, le ministre avait annoncé qu'il était prêt à discuter du statut de la Crimée et avait déclaré que son gouvernement s'opposerait à l'extension des sanctions liées à la réunification de la péninsule avec la Russie. 

    Il a également noté que, comme Moscou était un partenaire important de Rome dans les domaines du commerce et de l'énergie, il était donc nécessaire de rétablir des règles de bon voisinage.

    Lire aussi:

    Matteo Salvini se prononce sur l’«ingérence russe» dans l’élection italienne
    Selon Rome, Moscou peut aider l’Europe contre le terrorisme
    Ministre italien: Rome sera «l’une des premières voix» contre les sanctions antirusses
    Tags:
    relations, sanctions, Matteo Salvini, Russie, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik