Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie et la Chine

    Pékin se dit prêt à surmonter toutes les difficultés de concert avec Moscou

    © REUTERS / Kim Kyung-Hoon
    Economie
    URL courte
    12660

    Pékin espère venir à bout de tous les problèmes causés par sa guerre commerciale avec les États-Unis en coopération étroite avec la Russie, a déclaré un responsable chinois.

    La Chine et la Russie sont capables de surmonter différents obstacles et difficultés grâce à la bonne complémentarité des économies des deux pays, a déclaré mardi Fu Ziying, le chef de la délégation chinoise pour les négociations commerciales internationales de haut niveau.

    Il a ainsi répondu, lors d'un point de presse, à la question de savoir comment la Chine pourrait compenser le préjudice causé par les différentes mesures économiques restrictives adoptées par les États-Unis par la voie de sa coopération dans le cadre des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et de l'OCS (Organisation de coopération économique de Shanghai).

    La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a commencé avec l'entrée en vigueur, le 6 juillet dernier, de nouvelles taxes sur l'importation. Washington a adopté une taxe de 25% sur l'importation de 818 articles chinois, d'un montant total de 34 milliards de dollars par an. En tant que contre-mesure, Pékin a introduit une taxe de 25% sur les importations américaines d'un volume analogue.

    En août, les États-Unis ont adopté une taxe de 25% sur les importations chinoises pour un montant de 16 milliards de dollars. La Chine a répondu symétriquement. Un déséquilibre commercial qui se monterait à 500 milliards de dollars au profit de la Chine suscite le mécontentement de Washington.

    Lire aussi:

    À la guerre comme à la guerre: la Chine liquide ses obligations américaines
    Guerre commerciale sans fin: Trump menace Pékin de nouvelles taxes faramineuses
    La guerre commerciale sino-américaine devient mondiale
    Tags:
    guerre commerciale, sanctions, BRICS, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Fu Ziying, États-Unis, Russie, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik