Economie
URL courte
5340
S'abonner

Le système international de paiement SWIFT a élaboré une infrastructure en chinois. La Chine développant très activement son propre système national, le CIPS, qui devrait augmenter le volume de transactions en yuans dans le monde, sa dépendance au SWIFT n’est plus critique, a indiqué à Sputnik un économiste chinois.

À terme, le système international chinois de paiement (CIPS) pourrait bien remplacer totalement le SWIFT, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Chen Fengying, du Centre de recherches économiques globales à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

Сarte bancaire. Image d'illustration
© Fotolia / Denys Prykhodov

«Le système international chinois de paiement (CIPS) peut remplacer progressivement le SWIFT, bien que cela demande évidemment un certain temps. Dans le monde entier, on se penche à l'heure actuelle sur le problème des transactions. L'Union européenne entend elle aussi créer un système international de paiement indépendant afin de se débarrasser de sa dépendance envers SWIFT», a souligné Chen Fengying.

Ajoutant que créer des canaux nationaux de transfert de capitaux à l'abri des facteurs extérieurs était une tendance majeure actuellement.

«Par crainte de perdre un marché au grand potentiel de croissance, le SWIFT essaie de coopérer avec le système chinois», a supposé M. Chen.

Selon ce dernier, le principal est que le SWIFT ne soit plus un instrument de pression politique.

«C'est seulement à cette condition qu'il pourra participer au nouveau système financier mondial qui est en train de se former et où la part du yuan ne cessera d'augmenter», a résumé Chen Fengying.

Les paiements internationaux en yuans sont actuellement réalisés par le système bancaire SWIFT, directement contrôlé par les États-Unis. Avec le lancement définitif du CIPS, les règlements en yuans seront effectués sur la base d'une plateforme d'État commune sans médiateurs, ce qui permettra aux participants aux transactions de s'entretenir en direct avec les contre-agents chinois.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Tags:
dépendance, transaction, système de paiement, Union européenne (UE), SWIFT, Sputnik, Institut chinois des relations internationales contemporaines, Chen Fengying, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook