Ecoutez Radio Sputnik
    Banque centrale européenne

    L’Europe dévient plus vulnérable aux crises économiques, selon Moody’s

    © AFP 2018 DANIEL ROLAND
    Economie
    URL courte
    7131

    Ayant considérablement dépensé pour surmonter les conséquences de la crise économique de 2008, l’Europe reste vulnérable face aux nouveaux défis financiers et risques technologiques, indique l’agence Moody’s.

    Bien que le secteur bancaire européen ait renforcé ses positions après la dernière crise économique, l'Union européenne n'est pas prête à un nouveau bouleversement de son système financier, annonce l'agence Moody's dans un rapport.

    Selon ses experts, les mesures prises par les autorités nationales et la Banque centrale européenne (BCE) pour restaurer l'économie après la dernière crise économique ont limité leurs moyens nécessaires pour résister aux nouveaux défis.

    «Malgré quelques changements positifs après 2008, l'Europe reste toujours vulnérable du point de vue économique, parce que le fardeau de la dette grandit et la région dispose de moins d'instruments pour soutenir l'économie. Les prix des actifs augmentent, les risques politiques et réglementaires sont plus grands, alors que les innovations touchent un plus important nombre de domaines. De manière générale, la marge de manœuvre pour atténuer un nouveau bouleversement diminue», indique le vice-président de Moody's Paolo Leschiutta.

    De plus, cette dernière décennie, les dettes des personnes morales et physiques restent historiquement hautes, constate le rapport. Ainsi, les risques liés à l'augmentation du taux d'intérêt sont plus sérieux. Cela étant, les dettes publiques de certains pays peuvent provoquer une récession économique. Dans ces conditions, les hauts prix des actifs risquent de subir une correction soudaine.

    Les changements technologiques rapides font également pression sur certains secteurs et créent de nouvelles sources de concurrence.

    «Les domaines liés à de grandes quantités de données personnelles sont exposés à de plus forts risques de vol de données à grande échelle et à de sérieux dégâts de réputation et financiers», conclut Moody's.

    En septembre 2008, la banque Lehman Brothers, quatrième banque d'investissement américaine, s'est déclaré en faillite, ce qui a donné le coup d'envoi à la crise financière mondiale qui a dégénéré plus tard en récession globale. D'habitude, on lie son origine à une série de facteurs, dont la crise hypothécaire américaine de 2007.

    Lire aussi:

    Le monde au seuil de la réédition de la crise financière mondiale de 2008?
    Les responsables de la prochaine crise économique désignés
    Après le «lundi noir», le système financier international irait-il vers un krach?
    Tags:
    banques, récession, risques, secteur bancaire, crise économique, Union européenne (UE), Moody's, Lehman Brothers, Banque centrale européenne (BCE), Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik