Economie
URL courte
5270
S'abonner

La Russie étudie la possibilité de passer aux monnaies nationales dans ses échanges commerciaux avec l'Iran, a fait savoir le ministre de l'Énergie Alexandre Novak.

Le passage aux échanges en monnaies nationales entre la Russie et l'Iran est une option envisageable dans le contexte des sanctions imposées à l'encontre de la République islamique, estime le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak.

«Puisque nous nous opposons aux sanctions, nous estimons nécessaire de poursuivre la coopération avec l'Iran. Nous étudions également des mécanismes destinés à accroître nos échanges en monnaies nationales avec l'Iran sans recourir au dollar», a confié M.Novak dans un entretien accordé à la radio Business FM.

Lors d'une rencontre avec Xi Jinping en septembre dernier, Vladimir Poutine a assuré que Moscou et Pékin comptaient utiliser davantage leurs monnaies nationales, et non le dollar, pour leurs échanges commerciaux.

Selon le chef du Kremlin, cette mesure est censée «renforcer la stabilité du traitement par les banques des opérations d'import-export dans les conditions de risque persistant sur les marchés mondiaux».

Plus tôt dans la journée de jeudi, le ministre russe des Finances Anton Silouanov a confirmé qu'un projet de dédollarisation de l'économie nationale avait été soumis à l'examen du gouvernement.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Ils «ne sont plus ventilés»: un rapport allemand s'indigne de la situation dans les hôpitaux alsaciens
Tags:
dollar US, sanctions, échanges commerciaux, monnaie nationale, rouble, Anton Silouanov, Vladimir Poutine, Xi Jinping, Alexandre Novak, Chine, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook