Economie
URL courte
17544
S'abonner

Convaincu que son pays continuera à doper ses ventes de pétrole, le prince héritier saoudien affirme que de nombreux pays diminueront ou cesseront leur production d’or noir au cours des deux décennies à venir.

Mohammed ben Salmane Al Saoud, prince héritier saoudien, a déclaré dans un entretien à l’agence Bloomberg qu’à l’avenir le nombre de pays exportateurs de pétrole pourrait considérablement diminuer. 

«Certains estiment qu’après 2030 la demande  commencera à baisser. Selon nos évaluations, plusieurs producteurs de pétrole disparaîtront», a-t-il fait savoir. 

Et d’augurer un prochain retrait de la Chine et de la Russie du marché.

«Par exemple, nous estimons que dans cinq ans la Chine réduira brusquement ses volumes de production, si elle n’est pas partie [avant du marché, ndlr]. D’autres continueront à disparaître quotidiennement de la liste des pays producteurs de pétrole. Dans 19 ans, la production de la Russie avec ses 10 millions de barils diminuera considérablement ou cessera», a-t-il ajouté. 

Cela étant dit, d’ici à 2030 la demande d’or noir croîtra de 1 à 1,5% par an.  

Revenant sur l’avenir pétrolier de son pays, Mohammed ben Salmane a pourtant exclu tout risque et a promis que l’Arabie saoudite exporterait encore plus de pétrole qu’aujourd’hui.  

Le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak avait plus tôt déclaré que cette année la production pétrole était attendue de 533  millions de tonnes et qu’elle pourrait atteindre son pic vers 2021 avec 570 millions de tonnes. Selon ses prévisions, elle baissera ensuite progressivement pour atteindre les 310 millions de tonnes à l’horizon 2035. 

Lire aussi:

Faut-il s’attendre à la fermeture des écoles en cas de nouveau confinement? Blanquer précise
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Déficit et dette records: «personne n’explique aux Français que nous ne pourrons pas tenir longtemps à ce rythme»
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, prévisions, extraction, marché, pétrole, Alexandre Novak, Arabie Saoudite, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook