Economie
URL courte
4163
S'abonner

L’Arabie saoudite pourrait acheter 30% d’un site de production de gaz naturel liquéfié russe construit par Novatek, auquel participe également le français Total.

L'Arabie saoudite est prête à acquérir 30% d'Arctic LNG (SPG en russe), a indiqué le ministre saoudien de l'Énergie Khalid al-Falih dans une interview à al-Ekhbariya, chaîne satellite basée à Riyad, citée par Reuters.

M. Falih a qualifié Arctic LNG de «projet ambitieux» qui représente le meilleur exemple de coopération entre le secteur privé saoudien et des sociétés russes.

Mardi dernier, le PDG du Fonds d'investissements directs Kirill Dmitriev a fait savoir que l'Arabie saoudite s'était dite prête à investir près de cinq milliards de dollars dans le projet Arctic LNG-2.

Le groupe privé russe Novatek poursuit ses négociations avec des partenaires potentiels sur la participation au projet Arctic LNG-2, et envisagerait de garder 60% des parts pour lui-même, selon sa direction. Le français Total a signé en mai dernier avec Novatek un accord de participation à Arctic LNG-2 à hauteur de 10% avec possibilité de porter sa part à 15%, le contrat devant être bouclé au premier trimestre 2019.

Novatek, deuxième producteur de gaz en Russie, et Saudi Aramco, la compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures ont signé un mémorandum de coopération dans le secteur du gaz naturel liquéfié en février 2018. Des négociations étaient alors en cours sur l'accord de prise de participation dans le projet de site de production de GNL Arctic LNG-2, avait alors indiqué aux journalistes le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak. Des groupes de travail ont été créés à cet effet.

Arctic LNG-2 est le deuxième projet de Novatek lié à la fabrication de GNL, après Yamal LNG. L'usine devrait être lancée entre 2022 et 2023.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
gaz naturel liquéfié (GNL), gaz, Saudi Aramco, Novatek, Khalid Al-Falih, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik