Economie
URL courte
381160
S'abonner

Les indicateurs du développement économique de la Russie surprennent par leur dynamique positive en dépit du durcissement des sanctions imposées par l’Occident, s’étonne Die Welt.

Pour la première fois depuis des années, le budget russe est paradoxalement redevenu excédentaire, en dépit du durcissement des sanctions imposées par l'Occident. Outre l'augmentation des prix du pétrole, le pays continue de bénéficier d'un développement supplémentaire, affirme Die Welt.

Selon Die Welt, l'économie et le budget de l'État russe se sentent beaucoup mieux que l'on ne le pense généralement et l'excédent budgétaire pour l'ensemble de l'année devrait atteindre 2.100 milliards de roubles, soit 28 milliards d'euros.

«Et cela ne peut guère être au goût de ceux qui avaient espéré, avec les différentes sanctions économiques, un effet économique négatif rapide. Au contraire, du moins à court terme, tout est différent», signale le média.

Selon ses analystes, les raisons principales des rentrées «sensationnelles» du budget et des entreprises russes sont l'augmentation des prix du pétrole et un changement de la dynamique du rouble. Contrairement aux traditions, la monnaie russe ne se développe plus en fonction du prix du pétrole. En outre, le rouble moins cher a eu pour effet une hausse du prix des produits importés, rendant plus attrayants les produits russes. En résultat, les importations ont diminué et les revenus provenant des exportations ont flambé.

Les analystes ajoutent qu'une autre raison de ce budget excédentaire tient à l'achèvement de grands projets d'investissement, notamment de la construction du pont de Crimée.

Lire aussi:

L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
En misant sur la seule vaccination, la France s'expose à plusieurs risques, selon un épidémiologiste
Tags:
excédent, prix du pétrole, budget, rouble, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook