Ecoutez Radio Sputnik
    Une carte montrant la Crimée comme une partie de la Russie

    L’économie de la Crimée fait partie de la Russie, selon le FMI

    © Sputnik . Andrey Iglov
    Economie
    URL courte
    9414

    Le Fonds monétaire international a inclus les statistiques économiques sur la Crimée dans les données russes. Un représentant de l’organisation a indiqué que cela ne témoigne toutefois pas de la position de celle-ci sur le statut de la péninsule.

    Le Fonds monétaire international a publié un rapport sur l'économie européenne dans lequel les données statistiques de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol ont été comptées comme étant russes.

    Néanmoins, sur la carte du FMI, la péninsule est peinte de la même couleur que l'Ukraine, la Moldavie et la Biélorussie. L'organisation indique que «les frontières, les couleurs, les dénominations sur cette carte» ne témoignent pas de son jugement sur «le statut légal» de ces territoires.

    Un responsable du FMI a expliqué à Sputnik que les statistiques sur la Crimée et Sébastopol sont de facto exclues des données sur l'Ukraine depuis le rapport de février 2015.

    «À des fins statistiques, le pays qui contrôle de facto un certain territoire est obligé de communiquer les données statistiques [de ce dernier, ndlr]. L'utilisation de ces données statistiques par le Fonds monétaire international ne peut pas laisser entendre qu'il reconnaît ni a une position particulière concernant le droit juridique d'un pays sur ce territoire si ce dernier fait objet d'un litige international», a précisé l'interlocuteur de Sputnik.

    L'organisation pronostique que le taux de croissance de l'économie russe pourrait atteindre 1,7% en 2018 et augmenter jusqu'à 1,8% en 2019 et 2020. Précédemment, ce chiffre était évalué à 1,5%.

    Étant russe depuis 1783, la Crimée a été transférée pour des raisons administratives en 1954 par Nikita Khrouchtchev, alors dirigeant de l'Union soviétique, à la République socialiste soviétique d'Ukraine. En 2014, les habitants de cette péninsule ont exprimé par référendum leur choix de quitter l'Ukraine pour réintégrer la Russie.

    Lire aussi:

    Le livre Guinness des records reconnaît implicitement que la Crimée est russe
    Pour le Daily Mail, la Crimée appartient bien à la Russie
    Pour ce journal polonais, la Crimée est bel et bien un territoire russe
    Tags:
    données, rapport, économie, Fonds monétaire international (FMI), Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik