Economie
URL courte
12942
S'abonner

En septembre, Pékin a procédé à une nouvelle vente de ses obligations américaines pour un montant de 13,7 milliards de dollars. Depuis le début de cette année, l’empire du Milieu a considérablement réduit ses investissements dans la dette américaine.

La Chine, qui est le plus grand possesseur d'obligations du Trésor américain, continue de se débarrasser de ces actifs. En septembre, elle a vendu des obligations pour un montant de 13,7 milliards de dollars, d'après les données du ministère américain des Finances.

Depuis le début de l'année, le volume des obligations américaines détenues par la Chine a baissé de 30 milliards de dollars jusqu'à représenter un total de 1.151 milliards.

Le Japon, qui occupe le deuxième rang après la Chine, a également réduit ses investissements dans la dette publique américaine de 1,9 milliards de dollars.

Quant à la Russie, elle aussi a fortement restreint son portefeuille d'obligations américaines depuis le début de l'année. En septembre, Moscou a toutefois racheté de ces actifs pour un montant de 419 millions de dollars.

Lire aussi:

Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Un attentat néonazi contre une loge maçonnique en Moselle déjoué
Nouvelle menace iranienne: «Israël peut être détruit en une seule opération»
Tags:
obligations, dette, Département du Trésor américain, Chine, Japon, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook