Ecoutez Radio Sputnik
    Pristina

    Le Kosovo semble avoir déclaré une guerre commerciale à la Bosnie et à la Serbie

    © Sputnik . Natalya Grebenuk
    Economie
    URL courte
    15641

    Pristina a introduit une taxe douanière de 100% sur des produits importés de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, après la réaction indignée de Belgrade à l’adoption d’un droit de douane kosovar de 10% sur ces mêmes produits.

    Une taxe douanière de 100% frappe désormais des produits importés de Serbie et de Bosnie-Herzégovine au Kosovo, a annoncé mercredi le Premier ministre de cette république autoproclamée, Ramush Haradinaj.

    «Le gouvernement kosovar a décidé mercredi d’adopter une taxe de 100% sur les produits importés de Serbie et de Bosnie-Herzégovine qui ne figurent pas sur la liste des marques déposées internationales. En outre, le gouvernement du pays, le ministère du Commerce et de l’Industrie et tous les établissements concernés interdisent l’importation de produits qui ne portent pas de marque officielle de la république du Kosovo, afin d’empêcher leur importation et accès potentiel», a indiqué M.Haradinaj sur Facebook.

    Pristina avait précédemment introduit un droit de douane de 10% sur les produits importés de Serbie et de Bosnie-Herzégovine. Belgrade a décidé de suspendre le dialogue avec le Kosovo jusqu’à la levée des taxes qui violent l’accord de libre-échange centre-européen (CEFTA).

    Selon des analystes, les nouvelles taxes douanières adoptées par Pristina sont une réaction à l’échec de sa tentative d’adhérer à Interpol.

    Mardi, les membres de l’Assemblée générale de cette organisation internationale réunis à Dubaï, ont rejeté la demande d’adhésion du Kosovo. Pendant le vote, 51 pays, dont la Chine, l’Espagne et la Russie, se sont opposés à l’entrée du Kosovo, 68 pays y ont été favorables et 16 pays se sont abstenus. Pristina devait recueillir deux tiers des voix pour être admis.

    Le parlement kosovar a unilatéralement proclamé l’indépendance du Kosovo par rapport à la Serbie en février 2008. En 2010, la Cour internationale de Justice (CIJ) a reconnu cette décision de légitime dans un avis consultatif. A l’heure actuelle, 105 pays reconnaissent le Kosovo, alors que Pristina affirme qu’il y en a 117. Plus de 60 pays sont contre la reconnaissance du Kosovo, dont la Chine, l’Inde, Israël, la Russie et cinq pays membres de l’UE.

    Lire aussi:

    Des paramilitaires albanais se dirigent vers le nord du Kosovo, selon le Président Vucic
    Guerre commerciale du Kosovo contre la Serbie: l’UE appelle à «cesser les provocations»
    Lavrov explique comment le Kosovo ternit la réputation de l’UE
    Tags:
    taxes, guerre commerciale, Accord de libre-échange centre-européen (CEFTA), Interpol, Ramush Haradinaj, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik