Ecoutez Radio Sputnik
    GNL tanker

    La route de l’Arctique se met en place pour le transfert du GNL russe

    Sputnik
    Economie
    URL courte
    0 270

    Pour la première fois, la société Yamal LNG a assuré un transfert de gaz naturel liquéfié (GNL) issu d’un site en Sibérie arctique, d’un méthanier à l’autre, lui ouvrant la voie de l’Europe du nord-ouest. Cette pratique permettra par la suite au géant gazier de réduire ses coûts de transport.

    La société Yamal LNG a réalisé son premier transfert de gaz naturel liquéfié (GNL) d'un navire à l'autre dans la région du port norvégien Honningsvag. Le gaz sera par la suite acheminé en Europe du nord-ouest, annonce la société russe Novatek, premier investisseur de ce projet gazier.

    «Le méthanier brise-glace Arc 7 Vladimir Roussakov a réussi à transférer une cargaison de GNL, chargée à l'usine Yamal LNG basée à Sabetta, sur un méthanier de classe inférieure baptisé Pskov, qui s'est par la suite dirigé vers les clients d'Europe du nord-ouest», indique la société.

    «Cette première expérience de transfert de GNL d'un méthanier à l'autre marque pour nous un événement très important. Cette démarche nous permet d'optimiser nos frais de transport en réduisant le parcours effectué par les méthaniers brise-glace du type Arc7 et d'assurer une expédition rapide des cargaisons de l'usine Yamal LNG», a déclaré Lev Fedosseev, premier vice-président de la direction de Novatek.

    L'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié au monde, Yamal LNG, a été inauguré en décembre 2017. Le groupe français Total en détient 20%.

    Il appartient au consortium international mené par le groupe russe Novatek (50,1%). Le groupe français Total y est présent à hauteur de 20%, la compagnie pétrolière chinoise CNPC 20% et le fonds souverain chinois Silk Road Fund 9,9%.

    Après ce méga-projet, Novatek prévoit de commencer en 2022-2023 la construction d'un nouveau projet géant, Arctique-2, auquel Total participe pour 10%.

    Lire aussi:

    L'Iran a «confisqué» un pétrolier britannique, des Russes sont à bord - images
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    L'Iran publie une vidéo pour contrer les preuves que les USA prétendent avoir quant à la destruction d'un drone
    Tags:
    transfert, méthanier, gaz naturel liquéfié (GNL), Russie, Iamal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik