Ecoutez Radio Sputnik
    GNL tanker

    La route de l’Arctique se met en place pour le transfert du GNL russe

    Sputnik
    Economie
    URL courte
    0 270

    Pour la première fois, la société Yamal LNG a assuré un transfert de gaz naturel liquéfié (GNL) issu d’un site en Sibérie arctique, d’un méthanier à l’autre, lui ouvrant la voie de l’Europe du nord-ouest. Cette pratique permettra par la suite au géant gazier de réduire ses coûts de transport.

    La société Yamal LNG a réalisé son premier transfert de gaz naturel liquéfié (GNL) d'un navire à l'autre dans la région du port norvégien Honningsvag. Le gaz sera par la suite acheminé en Europe du nord-ouest, annonce la société russe Novatek, premier investisseur de ce projet gazier.

    «Le méthanier brise-glace Arc 7 Vladimir Roussakov a réussi à transférer une cargaison de GNL, chargée à l'usine Yamal LNG basée à Sabetta, sur un méthanier de classe inférieure baptisé Pskov, qui s'est par la suite dirigé vers les clients d'Europe du nord-ouest», indique la société.

    «Cette première expérience de transfert de GNL d'un méthanier à l'autre marque pour nous un événement très important. Cette démarche nous permet d'optimiser nos frais de transport en réduisant le parcours effectué par les méthaniers brise-glace du type Arc7 et d'assurer une expédition rapide des cargaisons de l'usine Yamal LNG», a déclaré Lev Fedosseev, premier vice-président de la direction de Novatek.

    L'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié au monde, Yamal LNG, a été inauguré en décembre 2017. Le groupe français Total en détient 20%.

    Il appartient au consortium international mené par le groupe russe Novatek (50,1%). Le groupe français Total y est présent à hauteur de 20%, la compagnie pétrolière chinoise CNPC 20% et le fonds souverain chinois Silk Road Fund 9,9%.

    Après ce méga-projet, Novatek prévoit de commencer en 2022-2023 la construction d'un nouveau projet géant, Arctique-2, auquel Total participe pour 10%.

    Lire aussi:

    Yamal LNG atteint sa pleine capacité avec 12 mois d’avance, Total se dit «fier»
    Du gaz naturel liquéfié russe bientôt en Afrique du Sud?
    Les premières livraisons de GNL russe via la Route maritime du Nord
    Tags:
    transfert, méthanier, gaz naturel liquéfié (GNL), Russie, Iamal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik