Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction de pétrole en Arabie saoudite

    Pétrole: Riyad fermerait un peu le robinet pour les exportations aux États-Unis

    © AP Photo / JOHN MOORE
    Economie
    URL courte
    4120

    Le groupe Saudi Aramco limitera ses exportations de pétrole aux États-Unis, ce qui pourrait créer des problèmes pour des sociétés telles que Chevron ou Exxon Mobil, prévient Bloomberg.

    Dans les semaines à venir, le premier producteur saoudien de pétrole, Saudi Aramco, compte réduire ses exportations vers les États-Unis ainsi que restreindre la croissance de ses réserves d'hydrocarbures, informe jeudi Bloomberg.

    Selon l'agence, les raffineries américaines ont été averties d'une importante baisse des livraisons de pétrole par rapport aux mois précédents. Cette mesure est liée à la décision de l'OPEP et de producteurs clés de pétrole de limiter l'extraction du brut.

    Ainsi, au début de l'année 2019, le volume des livraisons saoudiennes aux États-Unis pourrait atteindre 582.000 barils par jour, soit 40% de moins par rapport aux indices actuels, indique Bloomberg.

    La baisse des exportations devrait s'avérer la plus pénible pour des groupes tels que Valero Energy, Phillips 66, Chevron, Exxon Mobil et Marathon Petroleum qui auraient à pallier le manque de brut en se tournant vers le Mexique, le Canada ou le Venezuela.

    Le 7 décembre à Vienne, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires sont tombés d'accord pour baisser leur production commune et tenter ainsi de redresser les prix de l'or noir.

    Lire aussi:

    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    «La pire attaque contre la liberté des médias»: le rédacteur en chef de WikiLeaks s’exprime en exclusivité pour Sputnik
    Le nombre de personnes éborgnées par des LBD en France se compte en dizaines - photos
    Tags:
    hydrocarbures, exportations, pétrole, Saudi Aramco, ExxonMobil, Chevron Corp, OPEP, Venezuela, Mexique, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik