Economie
URL courte
11224
S'abonner

Par les mesures qu’il a annoncé lundi soir, dans l’espoir de mettre fin au mouvement des Gilets jaunes et d’éviter une crise économique dans le pays, Emmanuel Macron risque d’accroître le déficit budgétaire de son pays en 2019, d’après les analystes de l’agence de notation financière Moody’s.

Les mesures fiscales du Président Macron, qui a promis le 10 décembre d’augmenter les salaires, de soutenir les retraités qui touchent moins de 2.000 euros par mois et qui a appelé les entreprises à verser une prime exceptionnelle de fin d’année à leurs salariés, ne feront qu’aggraver le déficit budgétaire de la France, estiment les auteurs d’un rapport de Moody’s Investors Service.

Face aux actions de protestations des Gilets jaunes, dont l’acte 5 est prévu pour samedi prochain, les autorités françaises ont également décidé d’annuler la hausse des taxes sur les carburants en 2019.

Toutefois, les experts de l’agence doutent que les concessions faites par le gouvernement aux Gilets jaunes calment l’insurrection.

Les propositions actuelles creuseront davantage le déficit budgétaire en 2019, ce qui aura un impact négatif sur la capacité de la France à rembourser une partie de sa dette.

La France est actuellement notée au niveau Aa2, a déclaré l’agence, avant de rappeler que l’un des deux facteurs qui avait incité l’agence de notation à réviser, en mai dernier, la note de la France de «stable» à «positif» était la réduction de l’endettement public et du déficit budgétaire.

Les experts de l’agence n’estiment pas que les autorités françaises renoncent aux réformes des retraites et de l’assurance chômage, mais les événements récents «créent certainement une plus grande incertitude quant aux plans et à la capacité du gouvernement de mettre en œuvre son programme de réforme», ce qui pourrait ralentir le rythme des réformes.

D’après les analystes, les actions de protestation, qui se déroulent en France depuis plusieurs semaines, influeront sur l’économie nationale à moyen terme. 

Selon le ministère de l’Économie et des Finances, la croissance économique en France ralentira d’un point pour cent en 2019. Ainsi, les experts de Moody’s ont revu à la baisse les prévisions de croissance du PIB français de 1,7% à 1,6%.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
réformes, prévisions, déficit budgétaire, PIB, Moody’s Investors Service, Moody's, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook