Ecoutez Radio Sputnik
    Nord Stream 2, image d'illustration

    Pas la dépendance, mais l’interdépendance: le Nord Stream 2 évoqué par un député allemand

    © Photo. Nord Stream 2 / Wolfram Scheible
    Economie
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (175)
    5183

    Les assertions selon lesquelles le gazoduc Nord Stream 2 rendra les pays du Vieux continent dépendants de la Russie sont erronées, estime un député allemand, rappelant qu’au cours de la réalisation de tels projets les parties contractantes deviennent interdépendantes.

    Le gazoduc Nord Stream 2 ne rendra pas l’Europe dépendante de la Russie, mais créera une interdépendance entre ses parties contractantes, a déclaré dans une interview au journal Spiegel Jürgen Trittin, député des Verts allemands au Bundestag et membre du comité en charge des affaires internationales. 

    «L’argument qu’ils [les pays européens, ndlr] seront dépendants de Russie est erroné. Le gazoduc mènera à l’interdépendance parce que les liens entre le producteur et le consommateur sont grands», a-t-il répondu à la question sur une éventuelle menace de cette nouvelle conduite pour les pays d’Europe centrale et orientale. 

    Et d’ajouter que le producteur était d’ailleurs encore plus dépendant, si le consommateur pouvait s’approvisionner auprès d’autres sources. 

    Destiné à relier la Russie à l’Europe par la mer Baltique, le Nord Stream 2 a obtenu les autorisations nécessaires de quatre des cinq pays que traverse son tracé. Les travaux ont commencé en Allemagne, Finlande, Russie et Suède. Le Danemark n’a pas encore fait connaître sa réponse.

    Le gazoduc aura une longueur de plus de 1.200 kilomètres et un débit de 55 milliards de mètres cubes par an. Le projet est réalisé par Gazprom en coopération avec les entreprises européennes Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall. Le gazoduc devrait être mis en service d'ici à la fin 2019.

    Plusieurs pays s'opposent au projet, dont l'Ukraine, qui fait transiter depuis longtemps le gaz russe vers l'Europe, et les États-Unis qui ont plusieurs fois demandé aux pays européens de ne pas participer au projet Nord Stream 2, brandissant la menace de sanctions à leur égard.

    Le 13 décembre, la chambre basse du Congrès américain a voté à l'unanimité une résolution soutenant l'imposition de sanctions au projet Nord Stream 2. Les élus américains ont aussi appelé les pays européens à abandonner sa construction.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (175)

    Lire aussi:

    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    interdépendance, consommation, producteur, gazoduc, Nord Stream 2, Bundestag, Jürgen Trittin, Allemagne, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik