Economie
URL courte
4183
S'abonner

Confirmant leur décision du 7 décembre, les autorités brésiliennes ont rejeté la demande de Total d’explorer cinq secteurs situés à l'embouchure de l'Amazone, en avançant des raisons écologiques.

L'agence gouvernementale brésilienne pour l'environnement Ibama a rejeté un recours de Total contre le refus de délivrer une autorisation de forages dans cinq secteurs de l'embouchure de l'Amazone.

«Au vu des nombreuses opportunités déjà données à l'entreprise pour compléter (la documentation présentant les garanties réclamées) et l'importance des problèmes techniques identifiés, il n'est pas possible d'accepter le recours présenté», a expliqué la présidente de l'Ibama, Suely Araujo, dans un communiqué cité par l'AFP jeudi soir.

Cette nouvelle décision d'Ibama est définitive car non susceptible d'appel.

Total s'était associé en 2013 avec le britannique BP et le brésilien Petrobras pour acquérir des blocs d'exploration dans l'embouchure de l'Amazone et attendait le feu vert des autorités brésiliennes pour lancer les travaux d'exploration.

Le projet de forage dans cette zone a provoqué une contestation publique ainsi que les foudres des défenseurs de l'environnement. Pour dénoncer les risques que l'initiative de Total présente, selon eux, pour un récif corallien unique à l'embouchure de l'Amazone, Greenpeace avait teinté de noir plusieurs fontaines en France, fin septembre.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Tags:
forage, Total, Amazone, France, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook