Economie
URL courte
3230
S'abonner

Actuellement, la Banque populaire de Chine évalue ses réserves d’or à 76.331 milliards de dollars. C’est la première fois qu’elle augmente ses réserves de métal précieux depuis deux ans. Cependant, la Chine reste au sixième rang dans le classement mondial des réserves d’or.

Les réserves chinoises d'or ont atteint jusqu'à 76.331 milliards de dollars en décembre, par comparaison avec les 72.122 milliards de dollars de la fin novembre. Le volume d'or de la Chine s'est accru pour la première fois depuis deux ans.

Le State Administration of Foreign Exchange de la Chine (SAFE) estime que ses réserves d'or et sa balance de paiements resteront stables en 2019.

Les données de la Banque populaire de Chine (PBOC) démontrent que les réserves chinoises d'or s'établissaient à 59.240 millions d'onces entre mois d'octobre 2016 et le mois de novembre 2018, ces dernières ayant atteint jusqu'à 59.560 millions d'onces à la fin décembre 2018.

L'hebdomadaire britannique MoneyWeek est allé jusqu'à affirmer que la Chine pourrait devenir le leader mondial en matière de réserves d'or et ce malgré les chiffres officiels qui la placent qu'au 6e rang.

Les banques centrales du monde entier augmentent leurs réserves d'or à un rythme record: au mois d'août 2018, elles ont acheté pour 5,82 milliards de dollars de ce précieux minérai, soit environ un quart de plus que l'année précédente. La Banque de Russie et la Banque centrale turque notamment ont battu un record en termes d'achat d'or.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
réserves d'or, dollar US, or, Banque populaire de Chine (BPC), Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook