Ecoutez Radio Sputnik
    Tempête, image d'illustration

    Récession, tempête et autres menaces: les prévisions économiques de Saxo Bank pour 2019

    © REUTERS / Handout
    Economie
    URL courte
    4513

    En 2019, l'Allemagne entrera en récession, Trump renverra le patron de la Fed, Apple achètera Tesla en difficulté et le PIB disparaîtra des calculs des économistes. L'hémisphère Ouest sera submergé par une tempête solaire qui détruira la plupart des satellites et provoquera une crise des transports selon un rapport prévisionnel de Saxo Bank.

    Quelles menaces et surprises sont attendues dans les 12 mois à venir? Les prévisions économiques très pessimistes de Saxo Bank pour 2019. 

    Trump renverrait le patron de la Fed

    Les événements décrits par les analystes de la banque d'investissement danoise sont considérés comme «peu plausibles, mais susceptibles d'exercer une immense influence sur les marchés financiers». Le document souligne que les changements politiques sont très brusques, et que les processus négatifs dans l'économie mondiale sont déjà «allés trop loin».

    L'un des principaux pronostics de Saxo Bank concerne Donald Trump, qui pourrait selon eux renvoyer le directeur de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell, constamment critiqué pour sa politique monétaire excessivement ferme, afin de le remplacer par le président de la Réserve fédérale de Minneapolis Neel Kashkari.

    «L'augmentation du taux directeur en décembre sera la goutte qui fera déborder le vase, l'économie américaine et les actions entameront une rapide chute au premier trimestre 2019. D'ici l'été, la bourse risque de se retrouver dans une fosse profonde», écrivent les auteurs du rapport.

    La bourse américaine a déjà réagi par une chute à la hausse du taux en décembre, et Donald Trump a qualifié cette situation de «complètement terrible». L'agence Bloomberg rapportait alors que le locataire de la Maison-Blanche étudiait la possibilité de limoger Powell. Cela n'a jamais été officiellement confirmé, et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin a assuré que le Président n'avait jamais rien proposé de tel. Cependant, il a déclaré plusieurs fois que la Fed «assassinait» l'économie américaine.

    Apple achèterait Tesla

    Le fondateur de Tesla Elon Musk a qualifié 2018 de «pire année de sa vie» à cause des problèmes liés à la fabrication de la voiture électrique Model 3. Chaque trimestre, les pertes de la compagnie battent de nouveaux records, mais l'année 2019 pourrait mettre un terme aux souffrances du constructeur en difficulté et de son directeur général.

    D'après Saxo Bank, c'est Apple, disposant d'un budget de 237 milliards de dollars, qui répondra aux besoins de Tesla.

    «Tesla a besoin d'argent, et Apple a besoin de développer son propre écosystème et de sortir du secteur des smartphones, des ordinateurs portables et des services et accessoires associés. La prochaine étape sera manifestement l'automobile», stipule le rapport.

    Apple a commencé à sonder le marché automobile en 2014 en lançant le logiciel Apple CarPlay permettant de brancher un smartphone à une voiture équipée d'un tel système multimédia. De plus, selon les rumeurs, Apple élabore depuis plusieurs années une voiture électrique autonome dans le cadre du projet secret Titan, qui est loin d'être achevé.

    Selon les estimations de Saxo Bank, le prix d'une action de Tesla lors de la transaction vaudrait 520 dollars, soit 40% de plus que le prix nominal et 100% de plus par rapport au prix mentionné dans le tweet d'Elon Musk concernant son intention de faire sortir Tesla de la bourse afin de la transformer en corporation privée.

    Les capacités financières d'Apple permettront à Elon Musk de «réaliser les rêves les plus audacieux», précisent les analystes. Pour commencer, la compagnie pourrait acheter quelques nouvelles usines en Europe et en Chine.

    L'Allemagne plongerait dans la récession

    Les perspectives de l'Allemagne, le plus important représentant de l'UE, sont affligeantes. Au troisième trimestre de cette année commencera une récession provoquée par le plus grand secteur économique du pays: la construction automobile.

    «L'Allemagne est en retard dans le secteur de l'utilisation des hautes technologies dans ses voitures, et dans le rythme de passage aux voitures électriques», expliquent les auteurs du rapport prévisionnel.

    Selon ces derniers, d'ici 2040 55% des nouvelles voitures vendues dans le monde seront électriques, et dans ce domaine les Allemands ont beaucoup de retard sur les leaders du secteur.

    Le durcissement des taxes américaines exercera également un impact négatif sur le secteur automobile allemand.

    Enfin, les sentiments antimondialistes, qui seront à leur apogée en 2019, feront leur effet. Au premier plan passeront l'usage du Big data et la lutte pour la propreté écologique — des tendances opposées à celles qui garantissaient à l'Allemagne une place de leader sur le marché mondial depuis les années 1980.

    L'abandon du calcul du PIB

    Saxo Bank n'exclut pas que les économistes du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale cessent de calculer le PIB car cet indice ne reflète plus correctement l'état de l'économie.

    Au lieu du PIB, reflétant le coût marchand de tous les services et produits finis, le FMI et la Banque mondiale pourraient suggérer de mesurer la productivité du travail: de cet indice dépend le bien-être et l'état de santé des citoyens, et c'est lui qui caractérise la dynamique du potentiel de production de l'économie.

    «Comme l'écrivait le prix Nobel Paul Krugman en 1994, la productivité n'est pas tout, mais presque», rappellent les analystes de la banque.

    Les experts qualifient cette décision de «sans précédent» et «symbolisant la fin de l'époque de domination des banques centrales».

    Un impôt mondial sur les transports

    Les émissions de CO2 pourraient devenir un grave problème et une véritable «panique écologique» surviendra en cas d'été très chaud. Au final, un impôt mondial pourrait être adopté sur les billets d'avion et le tonnage des navires.

    Le montant de l'impôt dépendra des émissions de CO2, précise la banque. Il serait question de 50 dollars la tonne — soit le double de la proposition antérieure (25 dollars) et le triple des indices moyens dans le cadre du marché des droits à polluer (15 euros).

    Par conséquent, les consommateurs seront confrontés à une hausse du prix des billets d'avion et du transport maritime, ainsi qu'à une hausse des prix des produits.

    Une tempête solaire détruirait les satellites GPS

    Le pronostic le plus apocalyptique de Saxo Bank prévoit une tempête solaire dans l'hémisphère Ouest à cause d'une puissante éruption solaire de classe X.

    Les analystes de la banque expliquent qu'en 2019 commencera le cycle solaire 25 et qu'une puissante éruption solaire est tout à fait possible. Ce cataclysme spatial pourrait détruire la plupart des satellites de liaison.

    Cela provoquerait le chaos dans l'infrastructure de transport et d'électricité de l'hémisphère Ouest. La communication aérienne et terrestre dépendant du GPS serait paralysée.

    Saxo Bank évalue le préjudice potentiel à 2.000 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    Quels troubles menacent l'économie mondiale en 2018?
    Saxo Banque imagine «l’UE au bord du gouffre»: et si on annulait les dettes en 2019?
    C’est fini les poissons d’avril: la banqueroute de Tesla plus rapide que prévu
    Tags:
    tempête solaire, récession, impôt, crise, bourse, transports, PIB, économie, écologie, Saxo Bank, Tesla Motors, Réserve fédérale américaine (Fed), Apple, Jerome Powell, Donald Trump, Europe, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik