Economie
URL courte
6223
S'abonner

Le ministre saoudien de l’Énergie, de l’Industrie et des Ressources minérales a déclaré à une chaîne nationale que Riyad voulait investir dans l’industrie pétrochimique russe. Auparavant, c’était le projet Arctic LNG-2 qui avait attiré l’attention des investisseurs saoudiens.

Riyad envisage de «très grands» investissements dans le secteur pétrochimique russe, a déclaré le ministre saoudien de l'Énergie, de l'Industrie et des Ressources minérales Khaled A. Al-Faleh interrogé par la chaîne saoudienne Al Ekhbariya.

«Nous avons discuté avec le directeur du Fonds russe d'investissements directs de l'élargissement de la base des projets d'investissements et des investissements futurs non seulement dans le secteur gazier mais aussi dans l'industrie pétrochimique en Russie où il y a le terrain pour un avenir prometteur», a-t-il précisé.

Il a souligné que l'Arabie saoudite avait l'intention d'investir des milliards de dollars dans l'économie russe, tandis que la Russie entend effectuer des investissements comparable dans l'économie saoudienne.

Fin octobre 2018, le PDG du Fonds d'investissements directs, Kirill Dmitriev, a fait savoir que l'Arabie saoudite s'était dite prête à investir près de cinq milliards de dollars dans le projet Arctic LNG-2.

Lire aussi:

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Tags:
investissements, Fonds russe d'investissements directs (RDIF), Riyad, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook