Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    Blé russe, cybersécurité et télémédecine: Moscou et Alger étudient toutes les possibilités

    CC BY-SA 4.0 / Yelles / Le Musée des Beaux-Arts d'Alger vu depuis le Jardin d'Essai
    Economie
    URL courte
    6340

    La Russie et l’Algérie pourraient se mettre d’accord sur les livraisons de blé, ainsi que lancer des projets conjoints dans la cybersécurité et la télémédecine, a indiqué le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak.

    Moscou et Alger étudient les possibilités de lancer des projets conjoints dans la santé publique, notamment dans la télémédecine, de collaborer dans la sécurité informatique et pourraient se mettre d’accord sur les livraisons de blé russe en Algérie, a déclaré mercredi le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak à l’issue de la 9e réunion de la commission intergouvernementale russo-algérienne à Moscou.

    «Nous voyons un grand potentiel d’augmentation de nos échanges commerciaux dans l’agriculture. Nous pouvons intensifier les livraisons de produits agricoles et notamment de céréales de Russie en Algérie», a indiqué M.Novak lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre algérien des Finances Abderrahmane Raouya.

    Et d'ajouter:

    «Nous entendons promouvoir nos relations […] dans la santé publique et la télémédecine […]. Un des nouveaux domaines de notre coopération est la cybersécurité. Nous sommes tombés d’accord pour mettre en place un groupe de travail au sein de la commission intergouvernementale.»

    Le chef du Service fédéral russe du contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor), Sergueï Dankvert, avait précédemment annoncé que Moscou enverrait à titre d’essai un lot de blé en Algérie au premier trimestre 2019.

    L'Algérie où la France reste le seul acteur sur le marché du blé depuis l’indépendance du pays en 1962, est extrêmement intéressée par l'importation de blé russe, d’après Rosselkhoznadzor.

    Selon M.Novak, les deux pays ont également examiné la possibilité de lancer une usine de matériaux de construction en Algérie et d’accroître les livraisons de tubes russes.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    télémédecine, coopération, blé, cybersécurité, échanges commerciaux, Rosselkhoznadzor, Abderrahmane Raouya, Alexandre Novak, Algérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik