Economie
URL courte
12560
S'abonner

Les autorités russes poursuivent leur politique de réduction de leurs parts dans les obligations d’État américaines comme en témoignent les chiffres fournis par la partie états-unienne.

La Russie a de nouveau réduit ses investissements dans les obligations d'État américaines en novembre dernier, selon les données du département américain du Trésor.

Le montant total des placements russes dans les obligations états-uniennes s'élevait ainsi en novembre à 12,814 milliards de dollars, soit une baisse de 1,8 milliard par rapport au mois d'octobre.

Au cours de l'année 2018, la Russie a considérablement réduit ses parts dans les titres américains. En août dernier, leur volume s'établissait à 14 milliards de dollars.

Aujourd'hui, c'est la Chine qui occupe la première position dans la liste des détenteurs de la dette américaine avec 1.100 milliards de dollars. Elle est suivie par le Japon avec 1.029 milliards de dollars, tandis que le Brésil arrive troisième avec un écart considérable (317 milliards).

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
obligations, dette, investissements, Département du Trésor américain, Chine, Japon, Brésil, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook