Economie
URL courte
491
S'abonner

Le gendarme boursier américain poursuivra le président de Tesla Elon Musk en raison d'un tweet posté par ce dernier, en violation avec l'accord qui l'obligeait à faire pré-approuver toute déclaration financière sur les réseaux sociaux.

Le directeur de Tesla s'est de nouveau attiré les foudres de la puissante SEC (Securities and Exchange Commission), autorité boursière américaine, en annonçant sur son fil Twitter que son groupe allait produire 500.000 voitures en 2019.

Dans un document déposé auprès d'un tribunal de New York, la SEC accuse Elon Musk de ne pas avoir respecté leur accord à l'amiable, conclu mi-octobre 2018, qui devait empêcher tout tweet pouvant influer sur le cours de l'action de l'entreprise.

«Le 19 février 2019 M.Musk a tweeté "Tesla a produit zéro voiture en 2011 mais en produira environ 500.000 en 2019". M.Musk n'a ni cherché ni obtenu d'approbation pour la publication de ce tweet qui était inexact et a été diffusé auprès de plus de 24 millions de personnes», constate la SEC.

Le bras de fer entre le dirigeant de Tesla et le gendarme boursier US se poursuit depuis l'été dernier après que M.Musk avait affirmé sur Twitter que son entreprise allait sortir de la cote et qu'elle avait les financements appropriés pour ce faire.

Cette information avait fait bondir le prix de l'action en bourse mais s'était très vite avérée sans fondement. Des investisseurs pariant sur l'échec de Tesla ont ainsi perdu d'importantes sommes d'argent dans l'affaire.

En réaction, la SEC a forcé M.Musk à abandonner son fauteuil de président et à payer une amende de 20 millions de dollars, tout comme Tesla. Par ailleurs, en vertu de ce même arrangement, les tweets du patron devaient être passés en revue par le conseil légal de Tesla avant d'être publiés.

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Un poulet dans les mains d'un pilote de Ryanair pousse la compagnie à ouvrir une enquête - photo
Tags:
actions, bourse, Securities and Exchange Commission (SEC), Tesla Inc., Elon Musk, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook