Ecoutez Radio Sputnik
    Total

    Total renforce encore davantage sa participation dans les projets russes de GNL

    © AFP 2019 Martin Bureau
    Economie
    URL courte
    2141

    Le groupe français Total a annoncé avoir signé les accords définitifs concernant sa prise de 10% dans le projet Arctic LNG 2 du géant russe Novatek, estimé à plus de 20 milliards de dollars et qui doit atteindre une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an. Leur première usine commune avait été inaugurée fin 2017.

    Total a annoncé, dans un communiqué publié ce mardi, la signature des accords définitifs avec Novatek sur sa prise de participation directe à hauteur de 10% dans le projet Arctic LNG 2, situé dans le nord de la Sibérie et mis en œuvre par le géant russe du gaz naturel liquéfié.

    Le projet est estimé à plus de 20 milliards de dollars (17,65 milliards d'euros environ). Comme Total détient 19,4% du capital de Novatek et que ce dernier souhaite conserver 60% du projet, l'intérêt économique global du groupe français dans ce projet s'élèvera donc à environ 21,6%.

    «La transaction sera finalisée d'ici à la fin du premier trimestre», a pour sa part indiqué Novatek.

    Au cas où Novatek déciderait d'abaisser sa participation en dessous de 60%, Total aurait la possibilité d'augmenter sa participation directe jusqu'à 15%, précise le groupe. Les deux partenaires se sont également mis d'accord sur la possibilité pour le pétrolier français d'acquérir une participation directe de 10% à 15% dans tous les futurs projets GNL de Novatek situés sur les péninsules russes de Yamal et de Gydan, ajoute le communiqué de Total.

    La signature de l'accord avait été annoncée lors du sommet de Saint-Pétersbourg en mai 2018. Total avait alors évoqué «la suite logique et naturelle après le succès de la première usine avec Novatek». Total et le géant gazier russe avaient inauguré fin 2017 une première usine de liquéfaction de gaz en Russie dont Total détient 20%.

    Arctic LNG 2, situé sur la péninsule de Gydan, dans le nord de la Sibérie, devrait atteindre une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, soit 535.000 barils équivalent pétrole par jour.

    Tags:
    accord, gaz naturel liquéfié (GNL), Total, Novatek, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik