Ecoutez Radio Sputnik
    Oil production

    Un ministre saoudien met en garde contre les nouvelles sanctions anti-russes

    CC BY-SA 2.0 / Pete Markham / Huntington Beach Trip - Aug 2014 - Sunset over the oil rig.
    Economie
    URL courte
    8470

    Compte tenu du rôle que la Russie joue sur le marché énergétique mondial, les nouvelles sanctions envisagées par les États-Unis risquent d’avoir des répercutions internationales, estime le ministre saoudien de l'Énergie Khalid al-Falih.

    Le ministre de l'Énergie saoudien Khalid al-Falih a mis en garde contre les conséquences que risquent d'avoir, en cas de mise en place, les nouvelles sanctions américaines contre la Russie.

    «La Russie est un grand fournisseur de gaz en Europe, celui de pétrole en Chine. Si cela a lieu, ça aura des répercussions sur l'Europe, la Chine et le monde entier», a-t-il indiqué.

    Selon Khalid al-Falih, l'Arabie saoudite voit d'un bon œil les perspectives de coopération avec la Russie, les deux pays œuvrant ensemble pour stabiliser le marché énergétique.

    «La Russie est un important fournisseur de ressources énergétiques, un leader technologique, elle occupe une place importante dans le domaine spatial, etc. Nous sommes réunis autour de la table ronde aux côtés de la Russie et d'autres producteurs en discutant de la façon de stabiliser le marché global du pétrole», a ajouté le ministre saoudien.

    Le Sénat américain a déposé début février un projet de loi de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie. Le document prévoit notamment des mesures à l'égard des personnes qui investissent dans les projets d'exportation du GNL implantés à l'étranger. Les restrictions visent également des projets énergétiques russes ayant une valeur supérieure à 250 millions de dollars et bénéficiant d'un soutien de sociétés publiques.

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    La recherche porno la plus effectuée en France provoque une polémique raciste
    Tags:
    pétrole, gaz, Chine, États-Unis, Russie, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik