Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction du pétrole

    Sénégal-Russie: «il importe de développer davantage ces relations de longue date»

    © AP Photo / Hasan Jamali, File
    Economie
    URL courte
    0 171

    L’Europe est dans une phase post-industrielle, alors que l’Afrique n’est pas encore industrialisée et doit s’industrialiser le plus rapidement possible et le concours de la Russie y serait précieux, a indiqué à Sputnik le député sénégalais Abdoulaye Balde expliquant son intérêt pour le forum économique de Yalta.

    La Russie entretient des relations de très longue date avec l'Afrique en général et en particulier avec le Sénégal, qui est la porte du continent africain, a rappelé à Sputnik Abdoulaye Balde, maire de la ville de Ziguinchor et député à l'Assemblée nationale du Sénégal, en marge des travaux du forum économique de Yalta.

    «Cette coopération ne date pas d'aujourd'hui, mais je pense que dans l'évolution de ces relations, il n'y a pas le dynamisme qu'on pourrait attendre des deux côtés», a déclaré l'interlocuteur de l'agence qui a été invité au forum économique de Yalta en tant qu'homme politique mais aussi en tant qu'ancien ministre des Mines, de l'Industrie, de l'Agro-industrie et des PME.

    Et d'expliquer qu'en dehors du secteur des mines et de celui de la pêche, ainsi que du secteur militaire, il n'y avait pas entre la Russie et le Sénégal beaucoup de relations dans les autres domaines.

    «Le Sénégal a pourtant beaucoup de potentialités. À mon avis, la Russie a tout intérêt à développer notamment son industrie lourde au Sénégal et à essayer en général de saisir les opportunités qui s'offrent aujourd'hui en Afrique. Au Sénégal, nous venons de découvrir beaucoup de pétrole et de gaz et allons donc entrer dans une phase d'exploitation. Je pense que, dans ce contexte, la présence de la Russie à nos côtés serait très importante», a insisté le Sénégalais.

    Selon ce dernier, le Sénégal et toute l'Afrique en général sont en train de diversifier leurs partenariats.

    «Ce n'est plus la chasse gardée de qui que ce soit. Aujourd'hui, si vous venez au Sénégal, vous y verrez beaucoup de Turcs, la Turquie y étant arrivée en force. La Chine et l'Inde y sont aussi présentes. Il y a là bien entendu le Brésil et puis beaucoup d'autres pays qui sont en train de venir investir massivement au Sénégal. En même temps, les partenaires traditionnels sont toujours au statu quo. Je crois donc qu'il importe de développer davantage ces relations de longue date», a relevé M.Balde.

    Il a particulièrement retenu la coopération entre le Soudan et la Russie dans le domaine militaire.

    «Même si de plus en plus d'autres pays viennent coopérer avec le Sénégal, je sais que nous avons coopéré de façon très étroite avec des pays comme la Russie tout d'abord pour l'équipement, mais aussi pour la formation de nos pilotes», a résumé l'homme politique.

    Lire aussi:

    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique
    Tags:
    opportunités, PME, agroalimentaire, forum, coopération, développement, mine, Forum économique international de Yalta 2019, Assemblée nationale du Sénégal, Sputnik, Abdoulaye Balde, Ziguinchor, Sénégal, Afrique, Yalta, Chine, Brésil, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik