Economie
URL courte
6531
S'abonner

Pour les observateurs de l’agence financière Bloomberg, la Chine pourrait faire face au plus grand défaut de paiement sur son marché des obligations, si les autorités ne prennent pas de mesures pour remédier à la situation.

La Chine risque de connaître le plus important défaut de paiement sur le marché obligataire de son histoire, constatent les analystes de l’agence financière Bloomberg.

Selon leurs évaluations, au cours des quatre premiers mois de l’année 2019, les entreprises chinoises ont fait défaut sur leurs obligations nationales pour un montant total de 39,2 milliards de yuans (5,2 milliards d’euros), ce qui est trois fois supérieur aux chiffres enregistrés à l’issue de la même période en 2018.

Dans le même temps, les rythmes de croissance de la dette sont actuellement trois fois plus rapides qu’en 2016, dont le premier semestre avait également été marqué par un risque élevé de défaut de paiement.

Les observateurs sont persuadés qu’en l’absence des mesures nécessaires de la part des autorités, la situation de 2016 se reproduira en Chine.

Ils notent cependant que Pékin tente d’y remédier en exerçant des pressions sur le secteur bancaire et en encourageant les institutions financières à étendre l’octroi de prêts aux petites et moyennes entreprises. Or, le système bancaire parallèle, sur lequel comptent les sociétés plus faibles, continue de se contracter sous la pression gouvernementale, soulignent les experts.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
PME, prêt, croissance, défaut de paiement, obligations, Bloomberg, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook