Ecoutez Radio Sputnik
    Kryptowährung Bitcoin

    Le cours du bitcoin dépasse 7.000 dollars pour la 1ère fois depuis octobre

    © Sputnik . Евгений Биятов
    Economie
    URL courte
    1339
    S'abonner

    Pour la première fois depuis le mois d’octobre, le cours du bitcoin, la cryptomonnaie la plus populaire du monde, a dépassé ce dimanche 12 mai la barre des 7.000 dollars. Le président de l’agence d’analyse russe Biznesdrom a tenté d’expliquer une telle augmentation à Sputnik.

    Le cours du bitcoin a de nouveau augmenté ce 12 mai jusqu'à atteindre la barre des 7.000 dollars, pour la première fois depuis le mois d'octobre 2018, comme le montrent les données du marché.

    Selon le site CoinMarketCap, à 16h54, heure de Paris, le cours du bitcoin a augmenté de 3,51%, atteignant les 7.054 dollars. La bourse Binance a enregistré une hausse de 3,21%, à 7.001 dollars. Depuis le 15 octobre, c'est donc la première fois que le bitcoin a pu passer la barre des 7.000 dollars.

    Les cours des autres monnaies virtuelles diffèrent. L'Ethereum a chuté de 1,49%, à 186,96 dollars, le Ripple a aussi connu une baisse de 2,36% à 0,3108 dollar. Par contre, le Bitcoin Cash a progressé de 9,13%, à 350,29 dollars.

    La capitalisation boursière de l'ensemble du marché des cryptomonnaies, selon CoinMarketCap, était donc de 211.405 milliards de dollars. La part du bitcoin était d'environ 59,1% du marché.

    Le président de l'agence d'analyse Biznesdrom, Arseni Pojarkov a commenté à Sputnik l'augmentation du cours du bitcoin.

    «Le bitcoin a passé 7.000 dollars sur fond d'actualités exclusivement négatives: le piratage de l'une des plus grandes bourses ainsi que l'évolution d'un contexte négatif autour des cryptomonnaies aux États-Unis. Je parie que c'est une manipulation du marché dont le but est d'attirer de nouveaux acheteurs pour vendre une plus grande quantité», a-t-il notamment raconté.

    Tags:
    augmentation, bourse, marché, cryptomonnaie, bitcoin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik