Ecoutez Radio Sputnik
    Yuans et dollars

    La Chine pourrait frapper le dollar américain

    © REUTERS / Jason Lee
    Economie
    URL courte
    361060
    S'abonner

    La crispation des relations entre les États-Unis et la Chine risque de pousser Pékin à réduire ses investissements dans la dette américaine, d’après l’agence Bloomberg.

    Les autorités chinoises pourraient réduire leurs investissements dans la dette américaine et porter un coup dur au dollar non pour se venger auprès des États-Unis, mais pour protéger leur monnaie nationale alors que la guerre commerciale entre Washington et Pékin s’accentue, a déclaré l’agence Bloomberg.

    Des spéculations selon lesquelles les bons du Trésor américains pourraient jouer le rôle d’armes dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine sont apparues après la publication d’un message d’un journaliste chinois sur Twitter. Selon le journaliste, les experts de son pays étudient ce scénario depuis que les négociations entre les États-Unis et la Chine se trouvent dans une impasse.

    «On qualifie souvent d’irréaliste l’hypothèse selon laquelle la Chine peut se débarrasser de ses 1.100 milliards de bons du trésor américains en réaction à la hausse des droits de douane aux États-Unis. On le considère comme une mesure extrême qui nuira plus à l’économie chinoise qu’à celle des États-Unis», note Bloomberg.

    Mais en mai, le yuan a cédé 2,6%, à environ 6,92 yuans le dollar, se situant au plus bas depuis décembre 2018. Selon les experts de l’agence, il est peu probable que la Chine accepte une dévaluation massive et incontrôlée du yuan qui pourrait entraîner une fuite des capitaux et accélérer la chute du yuan.

    La Chine, le plus important créancier des États-Unis, a déjà vendu des obligations pour soutenir sa monnaie nationale. En 2016, lorsque le yuan a perdu près de 7% de sa valeur, Pékin a réduit son portefeuille d’environ 15%, vendant des bons du Trésor pour 188 milliards de dollars.

    Un nouvel épisode de la guerre commerciale sino-américaine a commencé début mai, après le passage de 10% à 25% des taxes douanières américaines sur 200 milliards de dollars de produits chinois, soit 40% des importations venues de Chine vers les États-Unis. Pékin a riposté en introduisant des droits de douane supplémentaires affectant 60 milliards de dollars de produits américains.

    Donald Trump et Xi Jinping devraient tenir une rencontre fin juin à Osaka, dans le cadre du sommet du G20. Selon les médias, le Président américain a dit espérer que son entrevue avec son homologue chinois serait utile pour débloquer les négociations sur le commerce entre Washington et Pékin.

    Tags:
    Bloomberg, bons du Trésor américain, dollar US, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik