Economie
URL courte
3121
S'abonner

Le ministre russe de l’Énergie s’est exprimé à propos de la position de Moscou sur l’un des thèmes qui seront abordés le 19 mai ainsi qu’en juin, lors de la réunion des ministres en charge du suivi de l’accord OPEP+.

Commentant la rencontre de dimanche du comité ministériel de suivi de l’accord OPEP+, le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak, a déclaré que la Russie était ouverte à la possibilité d’assouplir l’accord en question.

«Nous sommes prêts à examiner l’assouplissement des paramètres de l’accord existants, un rétablissement partiel de volumes de l’extraction du brut. Ce sont les questions dont nous discuterons aujourd’hui et lors de la rencontre de juin», a ajouté M.Novak.

Le 19 mai, la ville saoudienne de Djeddah accueille la réunion régulière du comité ministériel de suivi de l’accord OPEP+. En juin, des rencontres ministérielles des pays de l’OPEP et de l’OPEP+ seront accueillies par Vienne. Alors, seront examinées les perspectives de l’accord.

L’OPEP et un ensemble d’autres pays n’en faisant pas partie (OPEP+) ont décidé, fin 2018, de moderniser les conditions de l’accord portant sur la diminution de l’extraction du pétrole en vigueur depuis début 2017. Les pays ont convenu de baisser leur extraction sommaire de 1,2 million de barils par jour par rapport au niveau enregistré en octobre 2018. Ce nouvel accord porte sur la première moitié de l’année 2019.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
À l’inverse de Trump, l’armée US reconnaît que les frappes iraniennes ont fait des blessés
Tags:
accord, extraction, pétrole, OPEP, Alexandre Novak, Djeddah, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik