Economie
URL courte
14161
S'abonner

Le 21 mai, le ministre français de l’Économie a estimé que l’euro «n’a jamais été aussi menacé» à cause du risque de crise économique lié aux guerres commerciales et aux désaccords des dirigeants européens qui souhaitent la fin de la monnaie unique.

Bruno Le Maire a estimé le 21 mai que l’euro, qui fête cette année ses 20 ans d’existence, «n’a jamais été aussi menacé» à cause du risque de crise économique lié aux guerres commerciales et aux désaccords des dirigeants européens qui souhaitent la fin de cette monnaie, rapporte l’AFP.

«Il y a ceux qui considèrent comme moi que l'euro est désormais menacé. Il n'a jamais été aussi menacé», a déclaré le ministre aux journalistes. Bruno Le Maire n’exclut pas «le risque de surévaluation des actifs et de retour d'une crise financière».

Le ministre français, à quelques jours des élections européennes qui, selon les sondages, pourraient se traduire par une poussée des souverainistes au Parlement de cette institution supranationale, a précisé que Matteo Salvini, ministre italien de l’Intérieur, «est soutenu par Mme Le Pen, par d’autres conservateurs radicaux en Europe et donc eux font un choix qui a le mérite de la clarté, qui est celui de la disparition de l’euro et le retour à des monnaies nationales».

Selon lui, la guerre commerciale États-Unis-Chine met aussi en danger l’euro. La semaine dernière, le conflit commercial sino-américain s’est aggravé avec une interdiction partielle de vente aux États-Unis de technologies au deuxième fabricant mondial de téléphones portables, le chinois Huawei.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
Huawei, économie, Parlement européen, Marine Le Pen, Matteo Salvini, États-Unis, Chine, crise économique, Bruno Le Maire, euro, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook