Economie
URL courte
8170
S'abonner

Sur fond de relations tendues avec les États-Unis, la Chine élargit l'accès à son marché pour les investisseurs étrangers et se prépare à publier une «liste négative» révisée qui sera beaucoup plus courte que la précédente. Sputnik en a discuté avec un économiste chinois.

La Chine a adopté une nouvelle loi sur les investissements étrangers en mars 2018 qui garantit un traitement équitable aux entreprises nationales et étrangères, et une «liste négative» révisée devra être publiée fin juin. Cela permettra aux investisseurs étrangers de négocier davantage de types de contrats à terme sans enregistrer une entité chinoise.

«Nous poursuivons la politique d’une plus grande ouverture du marché intérieur. Ces dernières années, nous avons réalisé plusieurs étapes de libéralisation. […] Une "liste négative" révisée des investissements étrangers est l’une des preuves d’une plus grande ouverture de notre marché intérieur», a déclaré à Sputnik le professeur Lu Jinyong, directeur du Centre d’étude des investissements directs à l’université de commerce international et d'économie de Pékin.

Et d’expliquer qu’il s’agissait auparavant d’un catalogue industriel pour les investisseurs étrangers.

«Il était plein de formules très vagues et de détails embrouillés. Somme toute, c’était un document protectionniste. Désormais, la "liste négative" révisée ne comprendra que 48 articles, et à part les secteurs qui figurent dans ces 48 articles, toutes les autres sphères seront ouvertes aux investissements étrangers», a détaillé l’interlocuteur de l’agence.

Il a ajouté que dans la production, notamment dans la construction automobile, la limite de 50% serait levée pour les capitaux étrangers en Chine.

«À l’heure actuelle, le secteur des services peut s’avérer sans doute le plus attrayant pour les capitaux étrangers dans notre pays. Ce secteur est sous-développé chez nous. Aussi, serons-nous obligés à le rendre plus ouvert pour emprunter des technologies de pointes et des techniques de gestion, devenant ainsi plus compétitifs et améliorant la qualité de nos services», a relevé l’expert.

D’après Bloomberg, rien que dans le secteur des services bancaires et autres services financiers, la capacité du marché chinois est évaluée à 44.000 milliards de dollars, et la libéralisation de ce marché est déjà attendue d’ici 2021.

Lire aussi:

Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Un homme tabassé après avoir chassé des manifestants avec une machette aux USA – vidéo choc
Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
«C’est un tribunal corrompu»: Mike Pompeo veut empêcher la Cour pénale internationale de poursuivre Israël
Tags:
libéralisation, ouverture, marché, liste, investisseurs, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook