Economie
URL courte
Par
459
S'abonner

Quelle est la tendance actuelle du cours du bitcoin, après la dégringolade observée en 2018, et le lancement de la plateforme de contrats à terme sur bitcoin par Bakkt? Faut-il s’attendre à un nouveau rebond? L’analyse de Dmitri Goloubovski, spécialiste de la question, dans un entretien à Sputnik.

L'Intercontinental Exchange (ICE), maison-mère du New York Stock Exchange (NYSE) a commencé à tester le 22 juillet 2019 les contrats à terme sur bitcoin via la nouvelle plateforme Bakkt. Ce lancement permettra-t-à la cryptomonnaie la plus populaire du monde de se refaire une santé? L'analyste principal du groupe financier Kalita-Finance, Dmitri Goloubovski, s’est exprimé pour Sputnik.

Selon M.Goloubovski, «les perspectives du cours du bitcoin sont positives. Du point de vue de l'analyse technique, le taux pourrait revenir à son maximum historique, soit autour de 20.000 dollars».

L’analyste rappelle néanmoins que son cours reste très instable et l’idée d’investir dedans le menace d’essuyer de nouvelles pertes.

Les facteurs d’influence

Sur fond de craintes et d’attentes concernant le futur de la monnaie virtuelle, Dmitri Goloubovski cite trois facteurs qui influencent son cours: la demande croissante de maîtrise des risques et l’afflux de liquidités dans des actifs risqués, ainsi que les risques de guerres de commerce et de sanctions. Selon lui, bien qu’ils soient contradictoires, ces deux facteurs sont positifs pour le bitcoin.

«Plus il y a d'obstacles dans le commerce international, mieux c’est pour le bitcoin, car le bitcoin est une alternative au dollar électronique. Les risques croissants de guerres commerciales provoquent une compression des liquidités. Mais, dans le même temps, on s’attend à ce que les principales banques centrales recouvrent les pertes des guerres commerciales en faisant tourner la planche à billets».

À titre d’exemple, l’analyste rappelle qu’«une nouvelle aggravation dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, ainsi que l'assouplissement de la politique de la Réserve fédérale américaine ont profité au bitcoin».

Quant au troisième facteur, Dmitri Goloubovski indique l’intention des régulateurs de réglementer le bitcoin.

«Le FMI a formulé des recommandations visant à renforcer le contrôle du bitcoin. Le communiqué des autorités financières suite aux derniers sommets du G20 souligne également l’importance de la prévention des opérations illégales par le biais de la cryptomonnaie. Le Congrès américain est clairement préoccupé par la perspective de la création d’une cryptomonnaie Facebook. Cette préoccupation se répercute sur le bitcoin. Si les régulateurs accentuent leur attitude envers bitcoin, son cours va chuter».

Le cours du bitcoin

La monnaie virtuelle bitcoin avait connu un engouement sans précédent en 2017, débutant l'année à près de 1.000 dollars pour dépasser les 10.000 dollars fin novembre. Quelques semaines plus tard, le bitcoin a atteint son plus haut niveau historique, à plus de 20.000 dollars.

Le 24 juillet, vers 13h40 GMT, le bitcoin est tombé à 8.723 euros, selon les données du site CoinMarketCap, soit 2,57% de moins que les chiffres précédents. À la principale bourse des cryptomonnaies Binance, le cours du bitcoin s'est établi à 8.695 euros.

Lire aussi:

Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Il vole une bombe lacrymogène à deux policiers de Paris et les asperge à bout portant - vidéo
La vidéo d'un camion fou ayant foncé sur la terrasse d’un restaurant en Gironde
Tags:
guerre commerciale, cryptomonnaie, bitcoin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook