Economie
URL courte
323
S'abonner

Les médias occidentaux mettent en garde contre la multiplication de faux comptes, pages et groupes proposant d’acheter ou de vendre la monnaie numérique de Facebook, dont le lancement est prévu en 2020.

Annoncée par Facebook mais pas encore lancée, la monnaie numérique Libra fait déjà l’objet de fausses informations sur le Web, rapporte le Washington Post.

Ainsi, des dizaines de faux comptes, pages et groupes proposant d’acheter ou de vendre des Libras en utilisant sa carte bancaire ont été créés ces derniers jours. Sur certains de ces sites, il est proposé de préacheter des Libras, avec d’autres monnaies virtuelles, dont le Bitcoin.

Contacté par le journal, Facebook et Instagram ont indiqué avoir supprimé certains des comptes arborant le logo du réseau social et des photographies de son dirigeant et fondateur, Mark Zuckerberg.

La monnaie est promise pour 2020

S’inspirant de crypto-actifs comme le Bitcoin, la monnaie Libra est censée offrir un mode de paiement alternatif aux circuits bancaires traditionnels. Son lancement promis pour 2020 serait, selon des analystes, susceptible de bouleverser le système financier mondial.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a prévenu que Facebook serait soumis à «des normes de sécurité très élevées» avant de pouvoir participer au système de paiement. Les ministres des Finances du G7 ont également exprimé leur inquiétude face au futur lancement de cette monnaie.

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Internet, G7, Steven Mnuchin, Bitcoin, cryptomonnaie, Facebook, Inc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook