Economie
URL courte
8174
S'abonner

La monnaie chinoise a enregistré lundi 5 août son plus bas niveau depuis onze ans face au dollar américain, après l’instauration de nouveaux droits de douane par les États-Unis.

Pour la première fois depuis la crise financière de 2008, la Chine a laissé le yuan s’enfoncer sous le seuil clé de 7 pour un dollar américain lundi 5 août, sur fond de tensions commerciales avec les États-Unis.

La semaine dernière, le Président Donald Trump a imposé, à compter du 1er septembre prochain, des droits de douane de 10% sur 300 milliards de dollars d’importations chinoises jusqu’ici épargnées.

En réaction, la deuxième économie mondiale a laissé ce lundi sa monnaie atteindre son plus bas niveau depuis onze ans. Sur le marché offshore, le yuan s’échangeait dans la journée aux alentours de 7,02 yuans pour 1 dollar.

Dans un communiqué diffusé à cette occasion, la Banque populaire de Chine (BPC) a évoqué l’impact de la «guerre commerciale» pour justifier la baisse de sa monnaie, sans jamais mentionner les États-Unis. La BPC a toutefois évoqué l’influence de facteurs tels que «l’unilatéralisme, les mesures commerciales protectionnistes et l’anticipation de tarifs douaniers».

Guerre commerciale

Donald Trump reproche régulièrement à Pékin de dévaluer artificiellement sa monnaie afin de soutenir ses exportations. Néanmoins, le Trésor américain s’est à plusieurs reprises refusé à accuser la Chine de manipuler sa devise.

Depuis plus d'un an, les deux pays sont engagés dans un bras de fer commercial qui s’est traduit par l’instauration réciproque de droits de douane punitifs sur des centaines de milliards de dollars d’échanges annuels.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
yuan, guerre commerciale, droits de douane, États-Unis, Chine, Banque populaire de Chine (BPC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook