Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    La Russie peut devancer l’Arabie saoudite en réserves de change, selon Bloomberg

    CC0 / essuera
    Economie
    URL courte
    4641

    L’Arabie saoudite pourrait bientôt céder sa quatrième place au classement des réserves de change à la Russie, dont les avoirs augmentent, indique Bloomberg. La différence de volume entre les deux pays était d’environ neuf milliards de dollars en juin.

    Pour la première fois depuis huit ans, les réserves de change russes peuvent dépasser celles de l’Arabie saoudite, rapporte Bloomberg. Devenue leader du processus de dédollarisation en 2018, d’après un rapport de la Banque centrale européenne, la Russie continue d’acheter de l’or et, après avoir annulé la TVA à 20% sur l’achat du métal précieux, favorise l’investissement dans l’or physique.

    9 milliards de dollars de différence

    Selon les données de l’agence, les réserves d’or russes ont augmenté de 45% en quatre ans pour atteindre 518 milliards de dollars (457,9 milliards d'euros) en juin. Dans le même temps, les indices de l’Arabie saoudite sont tombés à 527 milliards de dollars (465,9 milliards d'euros).

    En raison de la chute du prix de pétrole, Riyad est obligé de dépenser ses propres réserves pour couvrir le secteur social, tandis que Moscou réduit ses dépenses budgétaires sur fond de nouvelles sanctions, précise Bloomberg.

    Les guerres internationales commerciales continuent d’affecter le marché du pétrole, ce qui forcerait l’Arabie saoudite à dépenser davantage, estiment des analystes. Au vu de la situation, cette dernière pourrait faire passer la Russie à la quatrième place après la Chine, le Japon et la Suisse au classement mondial des réserves de change, indique le rapport.

    «Poutine est déterminé à minimiser les risques de refinancement pour la Russie et a donc soutenu une politique budgétaire responsable», a déclaré Charles Robertson, économiste en chef de la banque Renaissance Capital à Londres.

    Tags:
    Suisse, Japon, Chine, pétrole, dépenses, économie, dollar US, Bloomberg, avoirs, or, réserves d'or, Moscou, Riyad, Arabie Saoudite, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik